Quelques semaines après avoir abandonné sa cryptomonnaie Diem, Meta miserait désormais sur une monnaie virtuelle seulement disponible dans des applications. Son objectif resterait le même : contourner l’euro et le dollar.

Si tu n’as pas ta propre monnaie à 40 ans, as-tu raté ta vie ? À quelques jours de ses 38 ans, Mark Zuckerberg espère sans doute se mettre rapidement à l’abri. Selon les informations du Financial Times le 6 avril 2022, Meta concevrait actuellement une monnaie virtuelle appelée, au moins en interne, « Zuck Buck ». L’entreprise aimerait permettre à ses utilisateurs de payer avec des Zuck Bucks dans ses applications, sans doute pour bâtir son propre écosystème financier. Il y a toutefois une nuance : le Zuck Buck n’est pas une crypto-monnaie.

Un concurrent de la monnaie de Fortnite

Depuis juin 2019, Facebook multiplie les efforts pour lancer sa propre monnaie. Le Libra, renommé Diem, était une crypto-monnaie conçue pour remplacer les devises du monde entier. Problème, les autorités financières n’ont pas vraiment apprécié la vision de Facebook. Après des années de combat dans le vide, Meta a finalement renoncé au Diem en revendant ses actifs. À l’heure actuelle, l’entreprise de Mark Zuckerberg n’a plus de projet bancaire.

Avec le Zuck Buck, Meta miserait sur un concept moins clivant pour, cette fois-ci, vraiment se lancer dans la finance. Ne voyez pas le Zuck Buck comme un concurrent de l’euro ou du dollar, mais plutôt comme un concurrent du V-Buck, la monnaie virtuelle que les fans de Fortnite s’arrachent pour acheter du contenu additionnel. On peut imaginer que, dans un futur plus ou moins proche, la monnaie virtuelle de Facebook soit acceptée dans des jeux vidéo pour débloquer des niveaux.

Diem
Le logo de la cryptomonnaie Diem, ex-Libra, abandonnée par Facebook début 2022. // Source : Diem

Quel serait le modèle économique de Meta avec le Zuck Buck ? Pour l’instant, c’est difficile à dire. Grâce à ses milliards d’utilisateurs, l’entreprise se dit sans doute qu’il existe un marché potentiel de personnes prêtes à convertir leurs euros ou leurs dollars en Zuck Bucks, mais elle devra d’abord convertir des partenaires d’accepter sa monnaie virtuelle. Selon le Financial Times, Facebook envisagerait aussi de distribuer des jetons à certains « super fans » sur des pages. Le Zuck Buck permettra-t-il aussi de récompenser un artiste que l’on aime bien ? À l’heure actuelle, il nous semble très difficile de nous prononcer sur cette monnaie virtuelle.