Plus de 19 millions de bitcoins ont été minés – près de 90 % du total. Le dépassement de ce seuil historique va-t-il avoir un impact sur la cryptomonnaie ? Pas dans l’immédiat.

Près de 90 % des bitcoins ont été créés à ce jour : le 18 899 000e bloc a été miné le 12 décembre 2021, d’après les données du site blockchain.com. C’est un palier très symbolique qui vient d’être atteint, près de 13 ans après la création du tout premier bitcoin. Car le bitcoin n’est pas illimité : il a été décidé, dès sa création, qu’il n’existerait que 21 millions d’unités de bitcoin. Au début très lointaine, la date à laquelle le dernier bitcoin sera produit se rapproche de plus en plus. Pour autant, est-ce que le franchissement de ce palier va changer beaucoup de choses pour les mineurs et les acheteurs de bitcoin ?

Le fait qu’il ne reste « que » 10 % des bitcoins à miner ne change rien à la cryptomonnaie pour l’instant : la blockchain continue de fonctionner comme d’habitude — même si le prix de la crypto est en forte baisse depuis le début du mois de décembre 2021. Mais rassurez-vous : même si 90 % des unités ont été générés, nous sommes encore loin de la fin du bitcoin.

valeurbitcoin1221
La valeur du bitcoin au mois de décembre 2021. // Source : Coinmarketcap

Qu’est-ce que c’est que cette histoire de 21 millions de bitcoins ?

C’est le créateur du bitcoin, le mystérieux Satoshi Nakamoto, qui a décidé de mettre une limite au nombre d’unités disponibles. Pourquoi avoir choisi cette approche ? Car c’est en partie cette notion de rareté qui confère à un produit ou à une ressource sa valeur. Cette limite a été inscrite dans le code de la blockchain, ce qui garantit qu’elle ne pourra jamais être transgressée.

Pourquoi la somme a-t-elle été fixée à 21 millions ? La somme totale a été choisie par Satoshi Nakamoto, qui n’a jamais donné d’explication sur ce nombre, ni pourquoi il avait été choisi. Néanmoins, des experts ont conclu qu’il y a deux hypothèses très probables.

La première hypothèse aurait un aspect symbolique, lié à la valeur finale d’un bitcoin. Des spécialistes supposent que Satoshi Nakamoto aurait choisi ce nombre en tenant compte d’une donnée extérieure : en 2009, au moment de la création du bitcoin, la valeur totale de l’argent en circulation dans le monde était de 21 trilliards de dollars. Il aurait donc choisi pour une limite à 21 millions, en espérant que le bitcoin devienne un jour la monnaie de base dans le monde, en ayant dans l’idée qu’un bitcoin aurait une valeur fixe correspondant à 1 million de dollars.

La deuxième piste se base sur le temps nécessaire pour miner un bloc. Les paramètres du bitcoin font qu’aujourd’hui, un bloc est miné approximativement toutes les dix minutes, grâce à un protocole qui ajuste en permanence la difficulté. Le nombre de 21 millions correspondrait du coup à une logique mathématique, appliquée simplement pour une question de commodité.

bitcoin21m
Seulement 21 millions de bitcoins peuvent être minés en tout. // Source : Executium / Unsplash

Quand est-ce que le dernier bitcoin va être miné ?

Il est estimé que le dernier bitcoin doit être miné en 2140. Si la date précise n’est pas encore connue, et que l’évènement est prévu pour dans plus d’un siècle, de nombreuses questions se posent déjà sur l’après-bitcoin. Car lorsque le dernier bitcoin sera miné, le 21 millionième, les mineurs ne seront plus récompensés par de la cryptomonnaie pour entretenir la blockchain. Or, la validation des transactions sur la blockchain est ce qui permet en partie de garantie son intégrité, et si les mineurs ne reçoivent plus de récompense, elle pourrait être abandonnée.

Ce scénario semble cependant improbable : la solution envisagée pour l’instant serait de mettre en place des sortes de frais de service, qui seraient reversés aux mineurs en échange du maintien de la blockchain et de la validation des nouveaux blocs.

Qu’est-ce que le halving ?

Afin de ralentir la création des bitcoins et de permettre au projet de perdurer, Satoshi Nakamoto a également mis en place le halving. Le halving (qui signifie « division par deux « en anglais) est un événement qui prend place tous les 210 000 blocs, ce qui équivaut à 4 ans. Concrètement, les mineurs reçoivent un nombre déterminé de bitcoin en récompense de leur travail sur la blockchain et du minage d’un nouveau bloc. Et le halving réduit à chaque fois leurs revenus de moitié.

La somme de bitcoin qu’ils reçoivent n’est pas choisie au hasard : elle a été fixée dès la conception du bitcoin par Satoshi Nakamoto. Au tout début du bitcoin, un mineur recevait 50 bitcoins pour chaque nouveau bloc. Mais cette situation a depuis changé :  lors du premier halving, en 2012, la récompense accordée aux mineurs est passée à 25 bitcoins. En 2016, lors du deuxième halving, elle est passée à 12,5. Depuis le dernier halving, qui a eu lieu en 2020, les mineurs ne reçoivent « que » 6,25 bitcoins pour chaque nouveau bloc. Lors du prochain halving, qui doit avoir lieu en 2024, la rémunération passera à 3,125 bitcoins, et ainsi de suite.

C’est le halving qui va permettre aux 2 millions et quelques de bitcoins restants d’être minés en plus d’une centaine d’années, alors que les 19 millions premiers ont été créés une douzaine d’années. Les derniers bitcoins seront ainsi extrêmement longs à produire : il a été calculé que le dernier bitcoin sera miné en 40 ans.