Le récent jugement dans l’affaire qui opposait Epic Games à Apple a été l’occasion d’en savoir un peu plus sur le fonctionnement du magasin d’application d’Apple. Et sans surprises, les jeux mobiles y ont une place prépondérante.

Apple ne pourra plus imposer son système de paiement maison sur l’App Store. Dans une décision de justice rendue le 10 septembre 2021, un tribunal américain a tranché et va obliger Apple à accepter d’autres plateformes de paiement sur son système mobile.

Le marché des jeux mobiles au centre de l’attention

Cette décision vient mettre un terme à des mois et des mois de poursuite judiciaire entamés par Epic Games (le studio derrière le jeu Fortnite) contre Apple. La magistrate américaine Yvonne Gonzalez-Rogers n’a pas qualifié la position d’Apple de « monopolistique » comme l’espérait Epic Games, mais a plutôt tenté de recentrer le débat en coupant la poire en deux. « Le marché en cause ici est celui des transactions numériques de jeux mobiles, et non celui des jeux en général ni celui des systèmes d’exploitation internes d’Apple liés à l’App Store » a détaillé la juge.

Les jeux représentent une large majorité des revenus de l’App Store // Source : Apple

C’est en analysant précisément ce secteur des jeux mobiles que le tribunal s’est permis d’affirmer que le modèle offert par Apple était « anti-compétitif ». Le transcript complet de la décision de justice montre d’ailleurs à quel point le jeu mobile est un secteur d’importance pour Apple et pourquoi cette décision de justice était attendue.

98 % des achats in-app sont issus de jeux

Comme il est noté dans la deuxième partie du jugement (page 122 très exactement), « les jeux constituent une majorité importante des revenus de l’App Store ». La phrase sonne presque comme un euphémisme puisqu’on apprend un peu plus loin que « en 2018 et 2019, plus de 98 % des revenus issus d’achats in-app provenaient de jeux mobiles. » Si l’on inclut toutes les transactions passées sur l’App Store (en direct et au sein de l’app), les jeux représentent tout de même 68 % des revenus de l’App Store selon les chiffres de 2020.

Comparés à la grande majorité des autres apps qui ne coutent rien, les jeux mobiles sont donc une véritable mine d’or et il n’est pas étonnant que l’affaire Epic Games ait donc été scrutée de si près. C’est le modèle économique d’une industrie à part entière qui était en jeu ici. « Selon la plupart des considérations économiques, […] l’App Store est avant tout une boutique de jeux et, en second lieu, une boutique d’applications “autres”  » détaille le jugement.

L’affaire ne surprendra pas celles et ceux qui ont attentivement observé l’économie mobile ces dernières années. Aux États-Unis, 9 des 10 applications payantes les plus populaires sur iPhone sont des jeux selon AppAnnie. Le jugement rendu le 10 septembre concerne tous les développeurs, mais c’est en réalité sur le front vidéoludique que le changement sera le plus visible.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo