Samsung a discrètement enterré un ambitieux plan de réutilisation de ses vieux smartphones il y a quelques années. Les ambitions écologiques du plan « Galaxy Upcycling » se seraient heurtées aux impératifs économiques de l’entreprise.

L’écologie est devenue un argument de vente majeur dans l’industrie mobile. De nombreux constructeurs expliquent ainsi faire des efforts énormes pour recycler leurs vieux mobiles ou pour construire des smartphones de façon plus responsable. Il y a quatre ans, Samsung avait eu une autre idée, celle de donner une seconde vie au vieux téléphone qui traine dans votre tiroir.

Comme le raconte iFixit, en 2017 le géant coréen a tenté de mettre en place un plan ambitieux pour réutiliser les vieux smartphones Galaxy mis de côté. Nommé « Galaxy Upcycling », le programme avait comme idée de transformer vos vieux mobiles Samsung en gadget pour la domotique, en micro-ordinateur ou en console de jeu portable. Comment ? En libérant tout simplement le code de ses mobiles.

Des possibilités énormes

Plus précisément, l’idée était de débloquer le bootloader (ou « chargeur d’amorçage » en bon français) des mobiles, cette partie du système qui permet de lancer le système d’exploitation sur un ordinateur ou un smartphone. Cette ouverture aurait permis de plus facilement installer des OS et des logiciels alternatifs sur son smartphone pour lui donner une seconde vie. En parallèle, Samsung voulait faire appel à sa communauté pour créer des applications tirant parti des très nombreux capteurs qu’embarque un smartphone.

« Transformez votre téléphone en gadget domotique », promettait la publicité Samsung de l’époque qui montrait comment on pouvait facilement utiliser un vieux Galaxy pour créer un aquarium connecté qui permet de nourrir ses poissons à distance par exemple.

Capture de la pub Samsung de 2017 // Source : Samsung

Les possibilités étaient énormes. En autorisant l’installation de systèmes alternatifs sur ses vieux smartphones, Samsung ouvrait la porte à la culture du libre qui foisonne souvent d’idées. Le Raspberry Pi en est une parfaite illustration, malgré sa puissance limitée, le micro-ordinateur peut être utilisé pour des centaines de projets, allant du simple serveur web au miroir connecté en passant par le media center. Imaginez maintenant que l’on puisse faire la même chose sur un mobile plus puissant avec plus de capteurs. Libérer le code des vieux mobiles aurait pu permettre une explosion d’inventivité.

Aucun plan de rentabilité

Malheureusement, selon iFixit qui s’était impliqué dans l’opération (en travaillant main dans la main avec Samsung pour proposer des solutions logicielles, fournir des composants, etc), le projet a été abandonné discrètement, car « la direction n’était pas enthousiasmée par un projet qui n’avait pas de lien clair avec un produit ou un plan de revenus.  » iFixit ne cache pas sa déception, 5 ans plus tard : «  Nous n’avions plus aucune nouvelle. Le logiciel n’a jamais été publié. L’équipe de Samsung a fini par ne plus répondre. nos mails. »

Aujourd’hui, tout ce qui reste de l’idée est un programme qui permet de transformer votre mobile en moniteur pour bébé ou en détecteur de luminosité. Et pas n’importe quel smartphone, seulement ceux sortis depuis 2018. Les ambitions ont donc été largement revues à la baisse.

Pourtant, l’idée de réutiliser son mobile plutôt que de le recycler est bonne. L’électronique la plus écologique est celle que vous avez déjà dans vos tiroirs. En prolongeant la dure de vie de ces appareils, on limite la production de nouveaux gadgets qui pèsent pour 70 % de l’empreinte carbone du numérique selon le Sénat.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo