Twitter semble se préparer au lancement de sa formule payante qui permettra entre autres d’annuler l’envoi d’un tweet. Mais à quoi cette fonctionnalité peut-elle donc servir ?

Cela fait des mois maintenant que Twitter prépare discrètement une formule d’abonnement qui offrira des fonctionnalités supplémentaires à celles et ceux prêts à débourser une modique somme tous les mois pour utiliser le service de microblogging. Grâce à la chercheuse en sécurité Jane Manchun Wong, on en sait désormais un peu plus sur le service et sur l’une des fonctionnalités les plus attendues : l’annulation d’envoi d’un tweet.

Dans un tweet daté du 15 mai 2021, il est en effet question d’un abonnement qui prendrait le nom de « Twitter Blue » et qui proposerait entre autres la possibilité d’annuler l’envoi d’un tweet, de la même manière que Gmail propose d’annuler l’envoi d’un mail (en retardant son envoi). De quoi craquer pour un abonnement ?

Annuler l’envoi, pour quoi faire ?

À première vue, la fonctionnalité peut paraître relativement peu utile puisque contrairement à un mail, il est possible de supprimer un tweet juste après son envoi. Pourquoi alors proposer cette fonction ?

Premièrement, cela permet de donner un petit laps de temps supplémentaire (5, 10, 20 ou 30 secondes) lors de l’envoi d’un tweet pour corriger une potentielle faute. Plutôt que de supprimer un tweet qui aura peut-être déjà reçu des likes ou des retweets, il sera possible avec cette fonction de rattraper ses erreurs avant même la publication.

En plus de la fonction suprimer, Twitter pourrait vous permettre d’annuler l’envoi d’un tweet

Cela peut être particulièrement utile si vous vous lancez dans la publication d’un fil Twitter où chaque message est emboité avec le précédent. Actuellement, si vous remarquez une faute dans l’un de vos messages après la publication, il est impossible de la corriger sans d’abord supprimer tous les tweets qui le suivent. En offrant quelques secondes de répit avant la publication d’un thread comme on les appelle désormais, Twitter offre la possibilité de corriger ses erreurs sans casser la structure du fil.

Tweeter la tête froide

Accessoirement, avec 30 secondes de délai avant la publication d’un tweet il est aussi possible de reconsidérer l’utilité même du message, si l’on est pris de remords après un tweet envoyé trop rapidement, sous le coup de la colère.

L’annulation d’envoi n’est pas une fonctionnalité indispensable. Il est bien sûr possible de relire attentivement un tweet avant son envoi, et d’évaluer la pertinence d’un message avant de l’écrire. Si vous vous êtes déjà aperçus de la présence d’une faute dans un mail, au moment précis où vous cliquez sur Envoi, vous pouvez toutefois saisir le principe de la fonctionnalité.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo