L'iPhone 12 Mini n'aura à priori pas de successeurs. C'est ce que semblent pointer différentes analyses qui soulignent le manque du succès et le positionnement hybride du mobile compact d'Apple.

Apple pourrait bien arrêter les petits smartphones. Après avoir présenté un iPhone 12 Mini fin 2020, la marque s’apprêterait à tirer un trait sur cette catégorie de produit pour sa nouvelle génération de mobile attendue fin 2021.

C’est le toujours très bien informé Ming-Chi Kuo qui rapporte la nouvelle ce 14 avril 2021. L’offre 2021 d’Apple ne serait en effet composé que d’un iPhone 6,1 et 6,7 pouces (respectivement 15 et 17 cm). De quoi attrister les amateurs et amatrices de mobiles compacts.

Des ventes décevantes

L’annonce n’est pas totalement surprenante cela dit. Le mois dernier, le magasine Nikkei indiquait que les modèles « mini » ne se vendaient pas aussi bien que prévu. Entre décembre et mars, Apple aurait pris la décision de réduire de quasiment 70 % sa production de mobiles compacts jusqu’en juin prochain avec une redirection de certains composants vers les lignes de production des iPhone 12, 12 Pro et 12 Pro Max. Selon certaines sources qui se sont livrées à Nikkei, le Mini ne représenterait que 10 à 15 % des ventes d’iPhone 12.

L’iPhone 12 Mini // Source : Apple

Sur un volume comme celui d’Apple, cela représente tout de même quelques millions de mobiles, mais manifestement pas assez pour que l’entreprise continue l’aventure. Pour le dire simplement, la demande pour un smartphone compact ne semble pas être là, malgré ce que l’on pourrait penser.

Pas de place pour le Mini

Il faut dire que l’iPhone 12 Mini est pris en tenaille entre l’iPhone SE, compact et bien moins cher, et l’iPhone 12, pas (vraiment beaucoup plus grand) et pas beaucoup plus cher. N’y aurait-il donc pas de place pour un téléphone haut de gamme compact ?

La réponse se trouve peut-être du côté de la concurrence. Sony, qui fut un temps brillait sur ce marché avec sa lignée « Compact », a pratiquement annoncé l’abandon de cette gamme en 2019, expliquant que « aujourd’hui, les gens veulent un plus grand écran pour leurs contenus ».

Un analyste interrogé par Nikkei sur les faibles chiffres de vente de l’iPhone 12 Mini explique que, à budget équivalent, « beaucoup de consommateurs préfèreront l’iPhone 11 qui a un plus grand écran ». L’autonomie réduite de l’iPhone 12 Mini ne semble pas jouer en sa faveur non plus.

Au vu des circonstances et de l’arrivée probable d’un iPhone SE de troisième génération, le sort des iPhone Mini semble donc compromis, et avec lui celui des mobiles haut de gamme compacts semblerait-il.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo