Xiaomi vient de présenter un chargeur sans-fil qui ressemble comme deux gouttes d'eau au AirPower, ce projet avorté d'Apple.

Il y a quelques années, avant d’inonder le vieux continent avec ses smartphones, Xiaomi s’était fait connaître en Europe sous un sobriquet pas forcément flatteur, celui du «  Apple chinois ». L’une des dernières annonces du constructeur nous rappelle pourquoi.

Ce 29 mars, en marge de l’annonce du Xiaomi Mi 11 Ultra (le tout dernier smartphone de la marque) Lei Jun (PDG de Xiaomi), a également présenté un chargeur sans fil qui ressemble furieusement au défunt AirPower d’Apple.

Un tas de bobines

Produit très longtemps promis par Apple mais jamais commercialisé, le AirPower avait fini par discrètement disparaitre du catalogue de la marque car il ne répondait pas aux « standards de haute qualité » d’Apple. Pourtant la promesse était belle : un galet de chargement sans-fil sur lequel il est possible de poser son téléphone sans devoir parfaitement l’aligner avec la bobine électrique, comme c’est requis actuellement.

Le Mi multicoil wireless charging pad de son petit nom, promet de réaliser cet exploit grâce à la présence de 19 bobines installées sous la surface de charge rectangulaire. Une prouesse de R&D qui rappelle quelque chose.

Le chargeur de Xiaomi en face du brevet Apple pour le AirPower // Source : Xiaomi / Apple

Sur la délicate question de la dissipation thermique (qui avait eu raison du AirPower d’Apple), Xiaomi reste discret, assurant simplement avoir «  travaillé deux ans à la construction de ce chargeur » qui peut, semblerait-il, accueillir jusqu’à trois appareils à la fois. Xiaomi s’est d’ailleurs fait un malin plaisir de montrer que son accessoire pouvait aussi très bien convenir pour charger un iPhone.

Zéro fils mais deux approches

Xiaomi aurait-il réussi là où Apple a échoué ? La situation est à nuancer légèrement. D’après les rumeurs concernant l’AirPower, Apple aurait voulu créer un chargeur sans fil équipé de 24 bobines contre les 19 de Xiaomi. Cela permettait une recharge encore plus efficace, mais créait par la même occasion des défis techniques difficiles à surmonter tels que l’apparition d’interférences capables de détraquer les appareils à proximité.

Depuis la mort de l’AirPower, d’autres produits similaires sont également arrivés sur le marché, notamment le Zens Liberty qu’il est aujourd’hui possible d’acheter pour 200 euros. Mais Xiaomi prétend faire plus abordable avec son accessoire vendu 599 yuans, soit 78 euros environ en conversion brute.

Le chargeur de Xiaomi semble donc séduisant sur le papier, mais Apple n’a pas chômé sur le sujet de la recharge sans-fil non plus puisque la marque a dévoilé en grande pompe sa solution de recharge MagSafe qui prône une approche différente mais plutôt convaincante de la recharge sans fil.

À lire sur Numerama : Quel chargeur sans fil Qi acheter pour un iPhone ou un Samsung Galaxy  ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo