Les écouteurs Tone Free FN7 de LG sont les plus complets de la gamme. Ils intègrent une réduction de bruit active, qui améliore copieusement le rendu sonore.

Sur le marché très concurrentiel des écouteurs sans fil, LG propose trois modèles sous une même référence — Tone Free. Nous avons donc les FN4, les FN6 et les FN7. Situés en haut de la gamme, les FN7 sont les plus récents et, surtout, les mieux équipés. Ils introduisent une technologie de réduction de bruit active, très prisée par les utilisateurs nomades comme sédentaires. Ils reprennent aussi à leur compte le boîtier nettoyant à UV, une fonctionnalité partagée avec les FN6.

Pour la partie audio, LG s’est encore une fois associé à Meridian, spécialiste britannique. Sur ce critère, les FN6 avaient déçu nos confrères de Frandroid. La firme coréenne a-t-elle rectifié le tir avec les FN7 ? À l’écoute, on se rend compte que la réduction de bruit active, à défaut de remplir correctement sa fonction première, fait un bien fou aux prestations acoustiques. Le tout, pour moins de 200 euros.

Les écouteurs LG Tone Free FN7 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Les mêmes, à quelques détails près

Les différents écouteurs Tone Free de LG ne partagent pas que le nom. Ils arborent aussi le même design, inspiré des AirPods d’Apple. Il s’agit d’intra-auriculaires avec une tige dont la longueur dépasse celle des AirPods Pro. En tout cas, cette forme a fait ses preuves, d’autant que LG a soigné les finitions. Les FN7 sont disponibles en noir ou en blanc.

LG a soigné les finitions

Par rapport aux FN6, LG a quand même eu la bonne idée d’ajouter une petite protubérance au niveau de la zone tactile présente sur chaque écouteur. Cette nouveauté permet d’améliorer l’ergonomie quand on veut solliciter une commande — soit un petit détail qui change tout à l’usage.

Les FN7 sont livrés dans un boîtier circulaire faisant penser à un Babybel (spoiler : les écouteurs ne se mangent pas). On apprécie la texture un peu grasse au toucher et les mensurations idéalement réduites, pour mieux le glisser dans une poche. Ce boîtier est équipé de deux LED chargées d’éliminer 99,9 % des bactéries E. coli et S. aureus grâce à des UV. Cette distinction a deux limites : le boîtier doit être branché pendant au moins dix minutes et, bien sûr, les rayons ne s’attaquent qu’à l’invisible.

Le boîtier des écouteurs LG Tone Free FN7 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Une application ultra complète

Pour connecter les FN7 à son appareil, il suffit de les trouver dans les paramètres Bluetooth. On conseillera néanmoins de télécharger l’application Tone Free, disponible sur Android et sur iOS. Elle donne accès à moult options permettant de personnaliser l’expérience, certaines étant salutaires pour obtenir le meilleur des écouteurs (par exemple, régler l’égalisateur sur « Natural »). L’application sert aussi d’interface pour les mises à jour.

Les FN7 disposent chacun d’une surface tactile qui autorise plusieurs commandes. Voici celles de base :

  • Un appui : lire/arrêter la musique, répondre à un appel ;
  • Deux appuis sur l’écouteur droit : augmenter le volume, terminer l’appel ;
  • Deux appuis sur l’écouteur gauche : baisser le volume, terminer l’appel ;
  • Trois appuis : lire la chanson suivante ;
  • Appui long : gérer la réduction du bruit.

Où est passée la commande permettant de passer à la chanson précédente ? Elle se trouve dans les paramètres, sachant qu’il faudra l’attribuer manuellement à l’une des manipulations (par exemple, trois appuis sur l’écouteur gauche). Notez que les surfaces tactiles répondent plutôt bien, même si tapoter sur un objet enfoncé dans l’oreille n’est pas toujours très agréable. LG a pensé à un petit retour sonore pour valider chaque action — encore un détail très convaincant. Si vous jugez que les zones sont trop sensibles, vous pouvez toujours les désactiver. Il est d’ailleurs dommage de ne pas pouvoir le faire indépendamment pour la gauche et la droite.

L’application Tone Free donne également accès à un égaliseur. Il y a quatre préréglages proposés (« Immersive », « Bass Boost », « Treble Boost » et « Natural »), ainsi que deux profils personnalisables. Enfin, on trouve une fonctionnalité « Trouver mes écouteurs ». Elle fera retentir un bip pour localiser chaque oreillette.

La surface tactile des écouteurs LG Tone Free FN7 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Comme des AirPods

Malgré leur statut d’écouteurs intra, les FN7 sont très convaincants en matière de confort. À l’instar des AirPods Pro, ils se font vite oublier — même sur des sessions longues. Ils proposent trois tailles d’embout en silicone, un standard du marché pour un maximum de polyvalence et l’assurance que chacun pourra y trouver son compte.

Les FN7 passent par ailleurs sans aucun problème le test de la course à pied, avec une tenue exemplaire, même en agitant la tête. En prime, ils revendiquent une certification IPX4, indice qui garantit leur résistance aux éclaboussures et à la transpiration. Pour le sport, les écouteurs de LG peuvent être conseillés.

Les embouts livrés avec les écouteurs LG Tone Free FN7 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Les bienfaits de la réduction de bruit active

Les FN7 ont les mêmes transducteurs de 6 mm que les FN6. Néanmoins, ces derniers sont dépourvus de la réduction de bruit active qui change tout pour le rendu sonore. Avec ou sans, c’est vraiment le jour et la nuit. Sans, les performances sont très étouffées, avec un manque criant de détails, un déficit d’équilibre général (les basses sont trop en retrait) et une distorsion vite atteinte. Avec, on gagne dans absolument tous les compartiments : les graves sont plus aérés et généreux, les médiums prennent moins de place et les aigus s’avèrent plus précis. Il s’agit d’un sacré plus pour la qualité d’écoute, plus agréable. Elle en deviendrait presque bluffante, compte tenu du format, avec un spectre mieux mis en valeur.

La réduction de bruit active qui change tout pour le rendu sonore

Si salutaire soit-elle pour l’acoustique, la réduction de bruit active peine en revanche à se montrer performante sur sa tâche première. Sur le terrain de l’isolement, Apple et, surtout, Bose ont prouvé qu’on pouvait faire des miracles avec des écouteurs. Les FN7 parviennent à atténuer certains bruits, mais sont très loin de les supprimer totalement. Par exemple, vous continuerez d’entendre la télévision de la pièce d’à côté ou encore les touches de votre clavier. Le volume est réduit, mais il ne l’est pas nettement, face à une concurrence beaucoup plus affûtée sur ce point.

Bien évidemment, les écouteurs sont équipés d’un mode Son Ambiant, qui permet de mieux entendre ce qu’il se passe autour de nous. Là encore, les FN7 sont battus par des rivaux plus performants, notamment dans le côté naturel de la fonctionnalité. Les FN7 ont tendance à un peu trop amplifier les sons externes.

Boîtier compatible avec la charge sans fil

LG promet entre 5 et 7 heures d’autonomie en une seule charge avec ses FN7. Cette durée dépend de l’activation ou non de la réduction de bruit active, qui tire plus sur la batterie. Selon nos tests, les FN7 peuvent tenir un peu plus de cinq heures. Le boîtier ajoute deux charges supplémentaires, pour une autonomie totale allant de 15 à 21 heures.

Bon point : le boîtier est compatible avec la charge sans fil.

En bref

Tone Free FN7

Note indicative : 4/5

Positionnés sous la barre des 200 euros, les écouteurs Tone Free FN7 de LG sont très réussis. Surtout, ils gomment le principal défaut des FN6 : le rendu sonore. Grâce à la réduction de bruit active, les performances acoustiques sont enfin à la hauteur des espérances. Il faudra simplement veiller à l’activer pour en profiter, en sacrifiant un peu d’autonomie.

Autrement, les FN7 ne manquent de rien : ergonomie, y compris logicielle, au top, confort appréciable, design quelconque, mais maîtrisé, charge sans fil… On trouve même une technologie de nettoyage à UV dans le boîtier. On aurait pu croire que LG en avait un peu trop fait dans un si petit format. Mais, en faisant fi de la réduction de bruit active décevante (dans sa tâche première), le sans-faute n’est pas loin.

Top

  • Rapport qualité/prix indéniable
  • Confort difficile à attaquer
  • La réduction de bruit est salutaire pour le rendu...

Bof

  • ... mais peine à convaincre dans sa fonction première
  • Mode Ambiant très artificiel
  • Autonomie en retrait

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo