La différence entre un VPN et un proxy tient à peu de choses. D’un point de vue technique, ils reposent tous les deux sur l’utilisation de serveurs. Mais alors pourquoi entend-on généralement qu’il faut se méfier des proxies ? Éléments de réponse ci-dessous.

Quand bien même ils sont de moins en moins utilisés, les proxies peuvent sembler être une alternative intéressante aux VPN. Après tout, dans les grandes lignes, l’un comme l’autre consiste en un serveur auquel un utilisateur va se connecter pour contourner — entre autres — des géoblocages de site web. En pratique, ce n’est toutefois pas aussi simple.

Une histoire d’intermédiaires

Revenons aux bases tout d’abord, avec la définition d’un proxy. D’une manière générale, en informatique, on parle d’un proxy comme d’un intermédiaire placé entre deux hôtes. Son but est alors de faciliter ou de surveiller leurs échanges. Tor Browser, par exemple, est un proxy permettant d’accéder au réseau TOR. Mais les proxies les plus connus et ceux qui nous intéressent prennent souvent la forme d’un serveur physique (associé à une adresse IP spécifique) qui sert d’intermédiaire pour accéder à un autre réseau, généralement Internet. Ce serveur, souvent situé à l’étranger, permet alors de contourner les géoblocages ou parfois de changer son adresse IP.

Un proxy est donc un intermédiaire. Il permet aussi bien de délocaliser son adresse IP que de servir de filtre. C’est le cas des proxies utilisés dans le cadre professionnel par exemple : si vous n’arrivez pas à accéder à certains sites depuis votre lieu de travail, c’est probablement parce que votre connexion Internet passe par un proxy géré par le ou la DSI de votre entreprise. Ce type spécifique de proxy est appelé “proxy transparent”.

En permettant de modifier son adresse IP et de contourner des géoblocages, les proxies proposent donc exactement la même chose qu’un VPN. En fait, techniquement un serveur VPN est un serveur proxy. Il possède simplement plus de fonctionnalités et de sécurités qu’un simple serveur proxy.

Le problème de la confiance à accorder aux proxies

Il existe plusieurs sortes de proxies, mais les plus courants sont les proxies HTTP ou HTTPS, ces derniers étant les plus sécurisés. Ce sont des proxies qui sont dédiés à l’affichage de pages web. Et c’est là leur principale limite technique : ils se contentent d’acheminer essentiellement le trafic web, souvent via un navigateur Internet. Au contraire d’un VPN qui, par l’intermédiaire de son application, est capable d’acheminer n’importe quel type de trafic réseau pour toutes les applications installées sur l’appareil en question (trafic web, peer to peer, streaming, etc.).

Une liste de serveurs de proxies gratuits que l’on peut trouver facilement en quelques clics sur Google.

Mais c’est surtout au niveau de la sécurité des données que la fiabilité des proxies interroge. Souvent gratuits et trouvables en quelques clics sur un moteur de recherche, les propriétaires des serveurs proxies que l’on trouve sur la toile n’ont pas d’obligations légales ou contractuelles vis-à-vis de vos données. Et tenir un serveur qui supporte la charge de plusieurs utilisateurs coûte de l’argent. La question de la sécurité de ses données se pose donc clairement. Certes, tous les serveurs proxy ne sont pas malveillants par nature, mais il est très difficile de distinguer les bons des mauvais proxies.

On ajoutera pour finir que ces serveurs sont souvent des serveurs uniques. À ce titre, quand plusieurs utilisateurs se connectent dessus simultanément, les débits ont tendance à baisser très vite.

Alors, quelle est la différence avec un VPN ?

Oui, un serveur VPN est techniquement un proxy. Avec une nuance de taille : quand il est adossé à un fournisseur VPN de qualité, il est à la fois beaucoup plus polyvalent, rapide et sécurisé qu’un proxy. L’avantage d’un fournisseur de VPN comme ExpressVPN, c’est qu’il n’y a pas d’incertitude.

ExpressVPN propose pour commencer près de 3 000 serveurs répartis dans 160 localisations à travers le monde. Vous n’avez pas besoin de fouiller sur Internet pour trouver un serveur situé dans un pays ou une ville en particulier. Ils sont parfaitement indexés au sein de l’application et retrouvables facilement avec un moteur de recherche intégré.

Avec un VPN comme ExpressVPN, il est possible de choisir le pays dans lequel on veut se connecter et dans certains cas, la ville précise dans laquelle on veut se connecter. Un moteur de recherche est également présent.

Surtout, les serveurs d’ExpressVPN sont parmi les plus rapides du marché des VPN. Connecté sur un serveur américain, son débit moyen approche les 200 Mb/s en téléchargement. Un débit plus que suffisant pour naviguer tranquillement sur Internet ou regarder des vidéos en haute définition sur le catalogue américain de Netflix.

Mais la principale différence lorsque l’on utilise un service de VPN, c’est l’assurance que la connexion au serveur est sécurisée grâce à un protocole de chiffrement de l’application VPN. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est important de choisir un bon fournisseur de VPN. ExpressVPN garantit toujours un chiffrement de la connexion entre votre appareil et le serveur et promet de ne jamais observer ou conserver les traces de l’activité de ses utilisateurs. Ce qui n’est pas le cas pour les proxies HTTP.

Pourquoi choisir ExpressVPN ?

ExpressVPN est l’un des meilleurs fournisseurs de VPN du moment. Son fonctionnement est très simple, que ce soit sur mobile comme sur ordinateur. Surtout, ExpressVPN est un VPN qui marche. Que ce soit pour se connecter à Netflix US, contourner la censure chinoise ou encore masquer son adresse IP pour échapper à une surveillance, ExpressVPN fonctionne tout de suite, sans avoir à tester trois serveurs différents auparavant.

ExpressVPN propose actuellement une offre spéciale sur son abonnement d’un an. Celui-ci bénéficie de trois mois gratuits. Cet abonnement revient donc à moins de 6 euros par mois. Pour vous faire une idée de la qualité du service, vous avez également 30 jours d’essais « satisfait ou remboursé » durant lesquels vous pouvez arrêter et vous faire rembourser votre abonnement à tout moment en contactant le SAV, sans que celui-ci ne vous pose de question.

Partager sur les réseaux sociaux