Apple ne veut pas qu'une entreprise de cinq personne éditant des recettes de cuisine ait une poire en logo.

C’est une histoire qui aurait fini dans le Copyright Madness, si Lionel Maurel et Thomas Fourmeux, après des années de chroniques toujours à l’heure pour le week-end sur Numerama (merci !), ne s’étaient pas lassés des inepties juridiques liées à la propriété intellectuelle. Et on les comprend ! Voyez plutôt : Apple s’oppose formellement, en ce mois d’août 2020, à ce que l’entreprise PrePear utilise un logo… de poire verte.

La requête d’Apple emploie ces termes pour qualifier l’affront : « La marque choisie consiste en un design de fruit minimaliste, avec une feuille qui penche sur la droite, qui rappelle immédiatement le fameux logo d’Apple et crée une impression commerciale similaire. Les marques d’Apple sont si connues et instantanément reconnaissables que les similarités avec la marque de cette entreprise seront plus importantes que les différences et feront croire au consommateur ordinaire que l’entreprise est liée, affiliée ou soutenue par Apple  », peut-on lire.

Laissons à notre lectorat une minute de réflexion, avec cette image :

Le logo de Prepear et ceux d’Apple à travers les âges // Source : Montage Numerama

À gauche, ce logo que personne ne connaît est celui de Prepear. Décrit comme minimaliste par Apple dans sa plainte, il s’avère plutôt grossier (« classique, on dirait un truc sorti d’un générateur de logo  » dira notre designeuse Claire Braikeh) et contrairement à la pomme iconique de la marque américaine, il est adjoint du nom de l’entreprise — toute ambiguïté pourrait donc être levée instantanément.

Le logo complet // Source : Prepear

L’entreprise Prepear, qui édite une application de cuisine disponible sur l’App Store, est composée de 5 employés et son patron affirme à iPhoneInCanada qu’il n’est pas prêt à une telle bataille juridique face à l’une des entreprises les plus puissantes et les plus riches du monde. Il avait d’ailleurs enregistré sa marque aux États-Unis et le législateur avait affirmé qu’elle ne semblait enfreindre la propriété intellectuelle d’aucune marque déposée. Mais au dernier jour pour faire opposition au dépôt d’une marque, le service juridique d’Apple est entré dans la danse et a lancé sa machine.

Naïf, Prepear a d’abord pensé qu’une discussion avec Apple montrerait à l’évidence qu’il n’y a pas de crainte à avoir sur la proximité des deux logos. Mais il n’en fut rien et le service juridique de Cupertino a décidé de poursuivre la séquence qui serait « aussi longue et coûteuse que possible  » pour Prepear. Comme seul recours, et pour éviter un procès, Prepear tente un appel à la raison par une pétition sur Change.org, visant à contraindre Apple, de manière générale, à ne pas attaquer toute marque utilisant un fruit pour logo.

Crédit photo de la une : Montage Numerama

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo