La WWDC 2020 d'Apple aura bien lieu. Mais sur le web.

C’est un moment étrange dans l’histoire de la tech, où tous les cycles de développement sont remis en question à cause de la pandémie mondiale de coronavirus. Pour les professionnels, les conférences des acteurs du numérique et des nouvelles technologies sont des moments immanquables. Cette année, elles ont toutes été annulées. Mais rien ne dit qu’elle ne prendront pas une autre forme, plus virtuelle : c’est ce que confirme Apple en annonçant l’édition 2020 de la WWDC.

Cette année, la conférence sera donc entièrement en ligne, du keynote d’introduction où sont habituellement présentés les nouveaux systèmes d’exploitation et quelques objets (le Mac Pro et le Pro Display XDR l’an passé) aux ateliers en petit comité. Autre nouveauté, et non des moindres : la WWDC sera entièrement gratuite, alors que d’habitude, le ticket d’entrée est payant : 1 600 dollars pour une entrée développeur, des tickets qui s’arrachent en quelques heures. Pour toutes les informations sur l’édition 2020, les développeurs sont invités à télécharger l’app WWDC sur l’App Store. Apple affirme avoir hâte de voir comment se déroulera cet événement qui aura la tâche de rassembler « 23 millions de développeurs » en ligne.

L’entreprise lance également un challenge pour les étudiants, qui pourront concourir avec des expériences développées dans Swift Playgrounds et qui durent « moins de 3 minutes  ». Tous les détails sont sur cette page.

WWDC20 // Source : Apple

Des événements confidentiels, mais importants

Google I/O, Facebook F8, Microsoft Build et la WWDC d’Apple ne sont pas des événements grand public, mais ont pour objectif de mettre en relation les développeurs d’entreprises plus ou moins grandes et les ingénieurs. Au-delà de l’opportunité d’avoir un SAV à disposition immédiatement, c’est aussi un moment de partage de connaissances sur les futures versions des différents systèmes d’exploitation.

Numerama couvrait l’an dernier la WWDC et les développeurs français sur place ne cachaient pas leur satisfaction de participer à l’événement. Des banques aux services multimédia en passant par les opérateurs, tous nous ont confié qu’en interne, les quelques places obtenues pour envoyer des employés aux conférences étaient enviées. Pour les entreprises qui les organisent, c’est aussi un moyen réciproque de développer des fonctionnalités innovantes qu’elles ne supportaient pas auparavant : les développeurs ont tout loisir de les convaincre d’ajouter des outils pour rendre leurs applications vraiment uniques. Et, des retours que nous avons recueillis, ce n’est pas rare que des développements plus généraux partent de suggestions émises lors de ces événements professionnels.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo