Il n'y aura pas de Google I/O en 2020. Pas même une version dématérialisée.

Le 4 mars 2020, Google a annoncé annuler sa conférence I/O, qui présente traditionnellement les nouveautés logicielles de la marque — et notamment, le futur d’Android, son système d’exploitation mobile. Elle devait être remplacée par des conférences et ateliers numériques pour les développeurs. Il n’en sera rien : Google a affirmé le 21 mars qu’il n’y aurait tout simplement pas de Google I/O, physique ou numérique. Un changement de perspective qui montre les limites des événements dématérialisés, d’autant que Google est l’un des géants du cloud computing et fournisseur de logiciels de téléconférence et téléprésence puissants.

« Par souci pour la santé de nos développeurs, employés et des communautés locales et en accord avec le confinement imposé dans la baie de San Francisco, nous ne ferons malheureusement pas de Google I/O cette année, quelle que soit la forme  », peut-on désormais lire sur le site officiel, qui évoquait plus tôt une annulation des conférences physiques uniquement. Google poursuit en indiquant que son seul objectif maintenant est d’aider les gens à surmonter les défis auxquels ils font face.

L’événement Google I/O en 2019 // Source : Google

Pas de Google I/O, pas de nouveauté Android ?

Il serait pourtant difficile pour Google d’abandonner complètement toute évolution de son système d’exploitation et de son écosystème domotique. De son côté, Apple a par exemple promis une version de sa conférence WWDC entièrement en ligne, ce qui signifie que les annonces traditionnellement données en juin et qui concernent iOS et macOS sont maintenues. Dans son message, Google n’exclut pas une « autre manière de partager les mises à jour de [ses] plateformes, à travers les blogs dédiés aux développeurs et les forums communautaires  ». En d’autres termes, pas d’annonce en grande pompe, mais des informations distillées petit à petit aux professionnels qui ont le plus besoin de ces informations.

Aux États-Unis, le confinement pour faire face au coronavirus n’est pas généralisé et la réponse fédérale à la pandémie a été jugée comme étant peu à la hauteur de la gravité. Des états ont déjà pris, en revanche, des mesures fortes de confinement : l’Illinois, New York, la Californie et le Nevada sont parmi les plus avancés sur la situation.

Partager sur les réseaux sociaux