Microsoft passe la seconde concernant sa gamme de Surface à double écran. Les développeurs vont pouvoir bosser sur l'optimisation de leurs applications.

En octobre dernier, à l’occasion d’un événement hardware dédié à sa gamme Surface, Microsoft a levé le voile sur deux concepts étonnants : Surface Duo (Android) et Surface Neo (Windows 10X), deux appareils mobiles qui se distinguent par leur double écran. Le 22 janvier, la firme de Redmond annonce la disponibilité du SDK Android, en attendant celui pour Windows 10X (« dans les semaines à venir »). Pour Microsoft, il est désormais temps de laisser les développeurs s’amuser avec les possibilités offertes par un tel équipement.

Permettre aux studios de se familiariser avec Surface Duo et Surface Neo est par ailleurs une aubaine pour présenter la vision qui se cache derrière les deux produits. Comme le rappelle la multinationale, ils vont « aider les utilisateurs à faire plus sur des appareils plus petits ou avec d’autres facteurs de forme. » 

Microsoft Surface double écran // Source : Microsoft

Microsoft passe la deuxième avec ses Surface à deux écrans

« Les appareils double écran peuvent permettre aux applications de satisfaire les gens d’une manière inédite et innovante », explique Microsoft. L’entreprise présente différentes manières de s’accommoder aux deux zones d’affichage qui, rappelons-le, sont séparées par la charnière (contrairement aux téléphones pliables de Samsung et Huawei). 

Plus concrètement, Microsoft montre quelques usages :

  • Zone étendue : l’application s’affiche sur les deux écrans ;
  • Zoom : application en entier sur un écran et une seule portion sur l’autre (meilleur exemple : la boîte mail d’un côté, un mail de l’autre) ;
  • Deux pages : comme un livre ;
  • Dual View : deux applications l’une à côte de l’autre ;
  • Compagnon : le deuxième écran sert d’accès à des raccourcis pendant l’utilisation de l’application affichée sur l’autre écran (exemple : un logiciel de retouches). 

À noter que, par défaut, l’application ne s’affichera que sur un seul écran. Microsoft encourage les développeurs à imaginer un maximum de scénarios en termes d’utilisation — notamment en ce qui concerne les accessoires compatibles, la fonction drag and drop et l’orientation des écrans. Par essence, les Surface Duo et Neo se définissent comme des produits flexibles, sous-entendant un large éventail de possibilités. « Vous ne saurez pas toujours dans quelle position l’utilisateur va tenir l’appareil ; mais connaître les positions potentielles vous permettra d’optimiser votre application », souligne Microsoft, qui considère par exemple que l’opportunité d’étendre l’affichage reste à la discrétion de l’utilisateur.

Microsoft Surface double écran // Source : Microsoft

Il reste aussi la problématique de la charnière, qui peut couper l’affichage en deux. Sur ce point, les développeurs vont nécessairement devoir s’accommoder pour optimiser — ou ne rien faire si l’application s’y adapte naturellement. Pour Microsoft, il existe deux moyens de contourner l’obstacle : séparer (aucune information perdue mais image déformée) ou masquer (informations perdues).

En tout cas, les produits double écran sont susceptibles de devenir un petit casse-tête pour les développeurs, qui vont devoir faire des choix pour que leurs applications tirent au mieux profit de cette spécificité. Afin d’en savoir plus, Microsoft donne rendez-vous le 11 février, pour un Microsoft 365 Developer Day focalisé sur ces expériences.

Crédit photo de la une : Microsoft

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo