On connait désormais la liste des moteurs de recherche alternatifs qui seront proposés dans Android pour les mobinautes en Europe. Une liste de trois services concurrents de Google, qui sera renouvelée régulièrement. Pour la France, on trouvera d'abord Qwant, DuckDuckGo et le mystérieux Info.com

C’était une exigence de la Commission européenne, pour éviter que Google ne soit le moteur de recherche par défaut sur Android. Exigence à laquelle l’entreprise américaine entend se conformer, pour éviter de nouvelles sanctions financières. En conséquence, à partir de 2020, la firme de Mountain View insérera un nouvel écran lors de la première configuration d’un nouveau smartphone, de manière à laisser aux mobinautes le choix de prendre une alternative à Google, s’ils le souhaitent.

Pour sélectionner les moteurs de rechercher alternatifs, Google a opté pour un système d’enchères particulier : pour chaque pays de l’Union européenne, Google met à disposition trois emplacements. Un même moteur de recherche peut participer, s’il le souhaite, à une ou plusieurs enchères, voire toutes. Mais il ne s’agit pas ici d’acheter la place elle-même, mais de déterminer la somme qu’un moteur de recherche est disposé à payer à Google par internaute l’ayant choisi comme moteur par défaut.

Finalement, Qwant a joué le jeu

On connait désormais la liste des moteurs de recherche pour les vingt-huit (et bientôt, vingt-sept) pays membres, ainsi que quelques pays périphériques. Concernant la France, les trois moteurs de recherche affichés en alternative à Google, pour quelques mois seulement, car il est prévu de relancer régulièrement les enchères, sont :

  • DuckDuckGo
  • Info.com
  • Qwant
Le logo de Qwant, l’un des gagnants de cette première vague d’enchères.

Google précise que son propre moteur de recherche n’a pas participé aux enchères — il est de toute façon très probable qu’il aurait raflé à chaque fois une place, au regard de sa puissance financière. Sa solution sera néanmoins systématiquement proposée aux internautes lors de la configuration, en plus des trois autres services. L’entreprise américaine indique que ces places concernent la période courant du 1er mars 2020 au 30 juin 2020. Autrement dit, de nouvelles enchères seront dérouleront bientôt.

Concernant les autres pays de l’Union européenne, on constate la présence de moteurs de recherche comme GMX, PrivacyWall, Givero, Seznam, Yandex et… Bing, pour le Royaume-Uni. DuckDuckGo et Info.com sont les deux moteurs de recherche à avoir remporté un slot par pays, ne laissant plus qu’une place pour tous les autres. Concernant Qwant, il s’est battu pour les slots suivants : la France, la Belgique, la Grèce, l’Italie, le Liechtenstein, le Luxembourg, le Portugal et l’Espagne. Finalement, le moteur de recherche français a fini par céder au système d’enchères, malgré de vives critiques lors de son annonce.

Article publié initialement le 10 janvier 2020

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo