Les jeux de plateau les plus anciens livrent difficilement les secrets de leur utilisation, alors qu'ils ont une importance cruciale dans l'histoire culturelle mondiale. Une intelligence artificielle permet de surmonter cet obstacle.

L’humanité a toujours aimé joué, bien avant les Switch et Playstation 4, et même bien avant l’existence du Monopoly. Les premiers jeux de plateau remontent à l’Antiquité. Leur rôle culturel est important, si bien que tout un pan des études historiques et archéologiques se penche sur eux. Le Digital Ludeme Project, initié en avril 2018, pourrait révolutionner ce courant de recherche à l’aide de l’intelligence artificielle, a rapporté Vice le 21 août 2019.

L’un des jeux les plus anciens connus à ce jour s’appelle Senet et date de l’Égypte antique. On en trouve quelques traces à travers des hiéroglyphes découverts dans des tombes datant de 3100 à 3500 avant Jésus-Christ. Le problème est que, même si l’on sait que c’était bel et bien un jeu et qu’il avait une forte valeur symbolique (senet signifie « le passage »), ses règles restent peu connues. Pourtant, la façon dont il était utilisé pourrait nous en révéler beaucoup sur les mœurs égyptiennes de l’époque. Et c’est le cas pour nombre de jeux anciens, qu’ils soient antiques, médiévaux ou même plus modernes.

La reine égyptienne Néfertari jouant au senet (peinture trouvée dans sa tombe). // Source : The Yorck Project

L’algorithme joue au jeu pour mieux le comprendre

Le Digital Ludeme Project est destiné à offrir une plongée historique dans ces jeux de plateau : non seulement ce projet révélerait les règles des jeux, mais cela offrirait alors des indications précieuses sur l’apport culturel qu’ils ont eu à leur époque. L’initiative a été lancée Cameron Browne, chercheur spécialisé en informatique, en game design et en intelligence artificielle. Lui et son équipe sont basés à l’université de Maastricht, aux Pays-Bas.

Le processus consiste à retranscrire tout ce que l’on sait du jeu sous forme de code informatique. Les chercheurs le décomposent en une série de ludemes, c’est-à-dire des unités représentant une information, une propriété particulière du jeu. Une fois cette structure entrée dans le système, l’algorithme va modéliser le jeu, afin d’y jouer et de procéder à des extrapolations de son utilisation originelle.

L’intelligence artificielle fournit plusieurs utilisations probables, permettant aux chercheurs d’en déterminer la plus viable par rapport à leurs connaissances. Cameron Browne explique à Vice que l’intervention d’une IA à la pointe permet d’aider à « possiblement atteindre une reconstruction plus réaliste de comment ces jeux étaient joués ».

En plus de nous en apprendre davantage sur chaque jeu, cette nouvelle discipline scientifique — que les chercheurs appellent archéoludologie digitale — est une occasion en or pour reconstruire l’histoire mondiale et comparée des jeux de plateau. « Le modèle ‘ludemic’ révèle des relations mathématiques innées entre les jeux (…), précise le site internet du projet. Nous obtenons un mécanisme pour créer une famille des jeux traditionnels, ce qui pourrait révéler les liens manquants et nous permettre de reconstruire leur état ancestral pour combler les vides de notre connaissance partielle ».

Un portail pour jouer à des jeux anciens

Le but n’est pas seulement de faire avancer la recherche archéologique, le Digital Ludeme Project tend à rendre ces anciens jeux réellement accessibles, comme pour n’importe quels autres jeux connus. Pour ce faire, le portail Ludii a été créé. On y trouve tout le catalogue actuel des jeux de plateau qui ont été modélisés et tirés au clair par l’intelligence artificielle et les chercheurs — que ces jeux soient modernes, médiévaux ou antiques.

Liste des jeux disponibles dans la catégorie Ancien. Il existe aussi les catégories Médiéval et Moderne. // Source : Capture du site internet Ludii

Pour y jouer, il faut télécharger un launcher (fichier exécutable seulement si vous installez Java). Une fois lancé, ce petit logiciel vous permet de jouer à deux jeux pré-enregistrés (Fanorona, jeu malgache, et Surakarta, jeu indonésien). Vous pouvez ensuite télécharger d’autres jeux pour les charger dans le launcher… et parmi ceux disponibles, on retrouve le fameux Senet égyptien !

Malheureusement, c’est encore loin d’être un portail grand public. Il faut être assez à l’aise avec l’informatique pour utiliser ce petit logiciel. Comprendre son intérêt, son fonctionnement tout comme celui des jeux est encore un parcours du combattant auquel tout le monde n’aura pas envie d’accorder du temps. Mais parcourir le site internet et tester le logiciel peut permettre au moins d’offrir un début de voyage historique aux curieux et curieuses de l’histoire ludique mondiale.

Partager sur les réseaux sociaux