Pourquoi Apple s'appelle Apple ? Pourquoi son logo est une pomme à moitié mangée ? On vous explique tout ça dans les noms de la tech.

Depuis sa création en 1976 (le premier avril), l’entreprise Apple a bien grandi. Elle est passée de la petite société dont le siège était le garage de Steve Jobs à l’une des multinationales les plus prospères au monde. Mais au fait, savez-vous pourquoi elle s’appelle Apple ?

Un hommage aux pommes ?

L’entreprise a été lancée à Los Altos, en Californie, par trois hommes : Steve Jobs, Steve Wozniak et Ronald Wayne. Ce n’est qu’en janvier 1977 qu’elle a été officiellement enregistrée en tant que société, sous l’appellation Apple Computer. Le terme Computer a lui retiré bien après, lors des 30 ans de la boîte, en 2007 — année de sortie du premier iPhone.

Steve Wozniak et Steve Jobs

L’origine du nom d’Apple a toujours fait l’objet de nombreuses spéculations. La firme n’a jamais donné d’explication officielle mais l’un de ses fondateurs, Steve Wozniak, a donné sa version des faits dans l’un de ses ouvrages, iWoz, Computer geek to cult icon.

Il y écrit : «  Je me souviens avoir raccompagné Steve Jobs depuis l’aéroport, sur le long de l’autoroute 85. Il revenait de l’Oregon où il avait visité un endroit qui s’appelait ‘le verger de la pomme’ [Apple en anglais] ». Steve Jobs aurait suggéré le nom Apple Computer à la suite de ce trajet. « On a tous les deux tenté de trouver des noms qui sonnaient mieux mais on n’y arrivait pas, raconte Steve Wozniak. Apple était mieux que tous les autres noms auxquels on aurait pu penser. » Simple.

Le Macintosh est inspiré d’un fruit

Le Macintosh, un ordinateur personnel lancé en 1984, qui deviendra le Mac, tiendrait aussi son nom d’une pomme. Il existe une variété qui s’appelle McIntosh et il s’agissait selon Mashable de la variété préférée de Jef Raskin, un développeur qui a largement contribué à la création de la machine.

Steve Jobs aurait aussi nommé des appareils en fonction de son histoire personnelle. En 1983, il avait ainsi appelé un ordinateur Lisa. Officiellement, il s’agissait de l’acronyme de Local Integrated Software Architecture. Mais il s’agit aussi… du prénom de sa première fille, qui avait à l’époque 5 ans, et qu’il n’a pas reconnue pendant des années.

Les pommes auraient eu une importance toute particulière dans la vie de Steve Jobs en dehors de son entreprise. Selon Walter Isaacson, l’auteur d’une biographie de l’entrepreneur, il était particulièrement féru des cures de « mono-diète », qui consistent à ne manger qu’un seul aliment pendant un temps court (pour éviter les carences). Steve Jobs se serait nourri uniquement de carottes ou de pommes pendant plusieurs semaines d’affilée.

La bataille du logo

Le fruit est aussi devenu la marque de fabrique d’Apple au-delà du nom. Le site Anthedesign a regroupé les logos successifs de la marque dans une infographie, jusqu’en 2007. Aujourd’hui, Apple est revenu à un logo noir. :

Anthedesign

Le premier a été dessiné par Ron Wayne — on y voit Newton sous son pommier — mais il n’a pas duré longtemps. Très vite, la pomme coupée de Rob Janoff a été désignée logo officiel. Elle a ensuite changé de couleur, passant des rayures multicolores au bleu, puis au noir, gris et blanc — il est aujourd’hui blanc uni sur le site de la marque.

Si vous vous demandiez pourquoi il manque un bout à la pomme… sachez que personne n’a, à ce jour, la réponse. De nombreuses rumeurs circulent à ce sujet. Certains estiment qu’il s’agit d’un hommage à Alan Turing, un mathématicien qui a largement contribué à la création de l’informatique. Condamné à la castration chimique pour son homosexualité, Turing, désespéré, s’est suicidé en croquant une pomme imbibée de cyanure. La raison la plus probable est la ressemblance avec le logo d’une autre entreprise, la maison de disque des Beatles (que Steve Jobs aimait beaucoup) Apple Corps.

Les deux entreprises se sont livré une guerre sans merci pendant plusieurs dizaines d’années.

A gauche, le logo qu’Apple voulait. A droite, le logo de la maison de disques.

En 1981, en 1991 puis en 2003, Apple Corps a attaqué Apple en justice. Elle l’accusait d’avoir volé son logo. Le premier logo qu’avait déposé Apple dans un brevet (sur la photo ci-dessus à gauche) était en effet très ressemblant. Un accord n’a été trouvé qu’en 2007 et les deux sociétés se sont aussi battues pour des questions de droit d’auteur liées au streaming musical, car Apple Corps n’appréciait pas de voir ses titres phares sur iTunes.

Pour en savoir plus sur l’histoire des grandes entreprises de la tech, n’hésitez pas à aller voir les autres noms de la tech sur Numerama.

À lire sur Numerama : Au fait, pourquoi Sony s’appelle Sony  ?

Crédit photo de la une : Apple / Montage Numerama

Partager sur les réseaux sociaux