Tesla annonce une mise à jour du « Dog Mode », qui permet de laisser un animal à bord d'un de ses véhicules. L'option pouvait ne pas fonctionner dans certaines circonstances.

Le « Dog Mode » des voitures Tesla, c’est bien. Mais un « Dog Mode » qui fonctionne en toutes circonstances, c’est mieux. Or il s’avère que la fonctionnalité que le constructeur automobile a dévoilée en début d’année n’est pas toujours opérationnelle. Dans un cas de figure particulier, la climatisation n’est pas maintenue quand le conducteur quitte son véhicule.

La bonne nouvelle, c’est que l’alerte donnée par un internaute sur Twitter le 1er août a été entendue par Elon Musk, le fondateur de Tesla. Il a laissé entendre qu’un correctif est en cours pour que la ventilation se poursuive, même quand il y a eu une modification manuelle de la vitesse de rotation des ventilateurs — seule une gestion automatique des ventilateurs était acceptée avec le « Dog Mode », ce qui n’était pas précisé de prime abord.

Une option pour laisser un animal à bord

Comme vous l’avez certainement déjà compris, cette fonctionnalité permet de laisser à bord d’un véhicule Tesla un animal de compagnie, le temps par exemple de faire une course au supermarché ou d’aller chercher les enfants à la sortie de l’école, même en cas de forte chaleur. En effet, l’automobile maintient une ventilation et un air frais dans l’habitacle, afin que votre toutou n’ait pas un coup de chaleur fatal.

Tesla a également pensé à ajouter une information visuelle sur l’écran principal du véhicule quand le « Dog Mode » est actif, afin d’informer les passants qui pourraient s’inquiéter de voir des animaux dans une voiture fermée sans que son propriétaire ne soit dans les parages. Le message indique la température actuelle à l’intérieur (par exemple 21°C) et le retour prochain du conducteur.

Attention à vos animaux en voiture. // Source : flickr/dagnyg

Vous avez le droit d’agir

Ces précautions visent à éviter le coup de sang d’un badaud qui déciderait de briser l’une des vitres de la Tesla pour libérer les bêtes. Il est à noter qu’en France, il est permis, mais uniquement si la situation paraît urgente, de briser une vitre pour porter secours à l’animal en détresse. Cependant, il est hautement conseillé de s’entourer de deux témoins avant, si jamais une action en justice est intentée contre vous ensuite.

Cependant, avant d’en arriver à cette extrémité, il peut être utile de vérifier si le conducteur n’est pas dans le coin ou d’appeler les forces de l’ordre pour décrire la situation. Si cela n’a rien donné, et que la bête semble au plus mal, alors la loi vous permet d’agir : « n’est pas pénalement responsable la personne qui, face à un danger actuel ou imminent qui menace elle-même, autrui ou un bien, accomplit un acte nécessaire à la sauvegarde de la personne ou du bien ».

À lire sur Numerama : Animaux et canicule  : les bons gestes à adopter, les objets qui peuvent aider

Partager sur les réseaux sociaux