Selon des informations obtenues par la BBC, Facebook devrait lancer sa cryptomonnaie en 2020. Elle s'appellerait le GlobalCoin.

Quand Facebook lorgne sur le commerce en ligne, il ne fait pas les choses à moitié. D’ici 2020, le réseau social va lancer sa propre cryptomonnaie, dans une douzaine de pays. Elle s’appellera le GlobalCoin, selon des informations publiées par la BBC ce vendredi 24 mai.

De premiers tests en 2019 ?

L’objectif est d’effectuer les premiers tests de la cryptomonnaie fin 2019, pour une mise en route début 2020. Ces dates devraient être précisées de manière officielle cet été.

Facebook va sortir sa propre cryptomonnaie. // Source : Montage Numerama

Selon la BBC, Mark Zuckerberg a rencontré en avril le responsable de la Bank of England, Mark Carney, afin de discuter des avantages et risques d’une cryptomonnaie. Facebook aurait aussi demandé quelques conseils à des membres du trésor américain, et discuté avec des services de transfert d’argent comme Western Union.

Le réseau social avait tenté il y a plusieurs années de créer une monnaie virtuelle, les Facebook Credits — un projet depuis été abandonné. Facebook n’assume en revanche qu’à moitié ses ambitions en matière de cryptomonnaie. Elles sont pourtant connues depuis environ un an. En mai 2018, un journaliste de Cheddar avait ainsi révélé qu’il s’agissait d’un projet en développement.

La question de la sécurité des données refait surface

La monnaie que souhaite développer Facebook est une monnaie virtuelle, sécurisée et accessible à tous, que les utilisateurs aient ou non un compte en banque.

Il s’agirait d’un moyen pour contourner les intermédiaires normalement indispensables pour faire du commerce en ligne, comme les banques. Cela tombe bien, car le réseau social tente de plus en plus de se faire une place sur ce marché. Que ce soit sur Facebook ou sur Instagram (une plateforme rachetée par le géant dès 2012), les fonctionnalités de vente et achat se sont multipliées. Récemment, de nouveaux boutons permettant d’acheter en un clic un vêtement repéré sur Instagram ont par exemple été présentés.

La cryptomonnaie serait convertible en dollars ou dans d’autres monnaies non virtuelles. Son lancement devra probablement s’accompagner de discussions de fonds sur la sécurité des échanges. Depuis plus d’un an maintenant, Facebook est au cœur de nombreux scandales qui concernent la collecte, le stockage ou l’utilisation des données personnelles de ses utilisateurs. Ces derniers auront sûrement besoin d’être un peu rassurés avant d’utiliser une monnaie créée par Facebook.

Début mai, le Sénat américain a écrit une lettre ouverte au CEO de l’entreprise, Mark Zuckerberg, pour lui demander de fournir plus de détails sur le fonctionnement de la monnaie. Des interrogations étaient soulevées à propos de la protection des clients et leurs données personnelles.

Partager sur les réseaux sociaux