Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, a indiqué qu’il réfléchissait à introduire un bouton « Edit » sur les tweets. Ce n’est pas la première fois qu’il a un tel discours.

Jack Dorsey, le fondateur et CEO de Twitter, aime visiblement jouer avec les nerfs de ses utilisateurs. Alors que ces derniers réclament depuis des années un bouton « edit » permettant de modifier des tweets, il a réitéré l’idée d’en développer un lors d’un événement à New Delhi, rapporte The Next Web ce 12 novembre.

Il n'est toujours pas possible de modifier un tweet. // Source : Gerd Altmann

Il n'est toujours pas possible de modifier un tweet.

Source : Gerd Altmann

Mais ce n’est pas la première fois que Jack Dorsey émet cette idée… Fin 2016 déjà, il avait expliqué réfléchir à permettre aux utilisateurs de Twitter de modifier leurs publications.

Éditer oui, mais pas tout

Cette fois, le CEO de Twitter a indiqué que cela pourrait servir à corriger des coquilles dans les tweets : « Nous devons prêter attention aux cas pour lesquels les utilisateurs [utiliseront] le bouton d’édition. Beaucoup de gens [en] veulent un parce qu’ils veulent pouvoir corriger rapidement une erreur qu’ils ont faite, comme une mauvaise orthographe ou tweeter le mauvais lien. »

Selon lui, il ne serait donc pas question de « permettre aux gens d’éditer n’importe quel tweet rédigé dans le passé. » Ce risque pourrait en effet se solder par l’altération de tweets controversés ou problématiques… ce qu’il ne souhaite pas.

« Nous considérons [le bouton « edit »] depuis un moment et nous voulons le faire de la bonne façon. On ne peut pas se précipiter », a ajouté Jack Dorsey. D’ici à ce que cette fonction controversée soit intégrée, il est possible qu’il s’écoule encore beaucoup de temps.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.