Dans la playlist, des chansons dont le rythme correspond à celui d'un massage cardiaque.

Quand Julia Reinstein, journaliste chez Buzzfeed, s’est rendue à une formation aux premiers secours, elle ne s’attendait sûrement pas à ce qu’on lui propose d’écouter du Mariah Carey. On lui a pourtant conseillé l’utilisation d’une playlist Spotify contenant la chanson « Heartbreaker », pour garder le rythme lors d’un massage cardiaque.

Garder le (bon) rythme

La playlist en question – à écouter ci-dessous – a été développée par un hôpital new-yorkais et mise en ligne en 2017. Elle mixe du Mariah Carey, du Madonna, du Tracy Chapman ou encore du Justin Bieber et d’autres.

Les chansons ont pour point commun, à priori, d’être au même rythme, ce qui permet à une personne de se caler sur la musique pour effectuer une réanimation.

Polo Sven, médecin urgentiste en milieu hospitalier, explique à Numerama que le rythme « suffisant pour tenter de compenser une fonction cardiaque défaillante » est de 100 pressions par minutes. Les médecins comme les pompiers ont d’ailleurs souvent à disposition des outils incluant un métronome, qui bat à cette vitesse.

Chanter soi-même en massant vaut mieux que de lancer Spotify

Le médecin explique que l’idée d’avoir une musique en tête est «  une bonne idée » pour un secouriste qui n’en aurait pas. Pour autant, le fait de prendre le temps de lancer sa playlist Spotify sur son téléphone le laisse plus sceptique. « Ce n’est pas recommandé », dit-il.

Lorsqu’une personne est en arrêt cardiaque, les premières minutes sont primordiales. Le sang ne circule plus, le cerveau n’est plus oxygéné, et les lésions cérébrales sont multipliées au fil du temps. On dit ainsi qu’une minute gagnée, c’est 10 % de chances de survie en plus.

Le mieux, est donc de plutôt retenir une ou deux chansons que l’on pourrait utiliser en cas de besoin. L’une des plus utilisées par les médecins est «  Stayin’ Alive » des Bee Gees – et l’avantage, c’est que son titre, «  rester en vie » en français est un excellent moyen mnémotechnique.

Plus récentes, on a aussi « Crazy in love » de Beyonce et Jay Z ou «  Sorry » de Justin Bieber.

 

Partager sur les réseaux sociaux