Le premier ordinateur d'Apple, imaginé par le co-fondateur Steve Wozniak, a été vendu 375 000 dollars. Le vendeur l'avait acheté pour 666,66 dollars en 1976. Une plus-value plutôt sympa.

Un Américain s’est offert le premier ordinateur d’Apple pour 375 000 dollars, soit environ 325 000 euros, à l’occasion d’une vente aux enchères très attendue, jeudi 25 septembre 2018. Tout s’est déroulé en ligne, sur le site Invaluable, choisi par la maison de vente RR Auction pour réaliser les opérations, tandis que le produit était exposé à Boston. Il a fallu sept enchères à l’acheteur pour remporter son lot.

Manuel de l’Apple-1 // Source : Invaluable

En juillet 1976, les fondateurs de la marque à la pomme avaient produit environ 200 exemplaires, vendus pour 666,66 dollars dans un magasin de Palo Alto, en Californie. En 2018, avec l’inflation, cette valeur correspond à 2500 euros. Les collectionneurs estiment qu’il reste aujourd’hui entre 50 et 60 modèles. Et parmi les survivants, seuls 16 fonctionnent encore, la faute à la sortie de l’Apple-II, l’été suivant. L’entreprise proposait des ristournes sur leur nouvel ordinateur s’ils ramenaient leur premier modèle. Les anciens modèles étaient ensuite détruits, ce qui explique en partie leur rareté aujourd’hui.

Une vente à 10 000 dollars ratée

Le vendeur chanceux avait acheté son exemplaire pour 300 dollars à un des ses collègues, premier possesseur de l’ordinateur, afin d’apprendre les bases de l’informatique. Il l’entretenait précieusement depuis, rapportent les organisateurs de la vente. En 1982, il aurait tenté de le vendre à Steve Wozniak pour 10 000 dollars, sans succès.

RR Auction a authentifié le produit avec l’appui de Corey Cohen, historien spécialiste d’Apple. Il s’est assuré que chaque circuit et chaque composant soit d’époque, grâce à un scan 3D de l’ordinateur.  L’objet étaient accompagné de tous les accessoires d’époques, et son système d’exploitation avait fonctionné parfaitement pendant le test de huit heures. Puisque les co-fondateurs réalisaient eux-même les soudures à l’époque, Corey Cohen estimait qu’il pourrait même identifier qui avait travaillé sur cet ordinateur.

Le montant de la vente, bien qu’impressionnant, s’éloigne du record de 905 000 dollars, en 2014, dépensé par le musée Henry Ford.

Partager sur les réseaux sociaux