Google annonce l'abandon prochain de son application de messagerie Inbox, sortie fin 2014. Ses principales fonctionnalités ont été intégrées à Gmail. Dès lors, garder Inbox ne se justifie plus, juge l'entreprise américaine.

Google Inbox, c’est bientôt fini. Dans un message publié le 12 septembre, l’entreprise américaine a planifié l’arrêt de l’application de messagerie pour la fin du mois de mars 2019. À la place, les internautes sont invités à se tourner dès à présent vers son service traditionnel de courriel, l’indéboulonnable Gmail. Un guide pour basculer d’Inbox à Gmail est disponible dans les pages d’assistance.

Inbox a vu le jour en octobre 2014. Lors de sa présentation, Google a mis l’accent sur la capacité de l’application à mettre en exergue les informations importantes d’un courrier électronique, comme la date d’envoi d’un produit commandé sur un site de e-commerce. Au fil du temps, d’autres fonctionnalités ont été ajoutée, comme les réponses suggérées basées sur le mail précédent.

Terrain d’essai

D’une certaine façon, Inbox a été un terrain d’essai pour des fonctionnalités qui ont rejoint plus tard Gmail. C’est par exemple le cas des réponses suggérées, qui ont débarqué sur le service quelques mois plus tard, mais aussi des mails dont la réception pouvait être repoussée à plus tard (plutôt que de les laisser en « non lus ») afin de garder une boîte de réception pas trop surchargée.

Google explique qu’Inbox n’est aujourd’hui plus pertinent avec le déploiement de la grosse mise à jour de Gmail survenue ce printemps, dans laquelle figure l’essentiel des atouts d’Inbox. Dans ces conditions, Inbox apparaît comme un doublon dont la conservation ne serait pas rationnelle. Par contre, l’entreprise ne dit rien du succès effectif d’Inbox auprès du public, une donnée qui a pu aussi entrer dans l’équation.

À lire sur Numerama : Gmail  : 5 astuces à connaître pour maîtriser la messagerie de Google

Crédit photo de la une : Google

Partager sur les réseaux sociaux