Doug Field, un des employés très haut placé chez Tesla, a démissionné. Mais l'entreprise ne veut pas qu'il soit présenté comme « l'ingénieur numéro 1 » de l'entreprise. Il n'y a qu'un numéro 1 : Elon Musk.

Ne l’appelez pas «  l’ingénieur en chef » ou « l’ingénieur numéro 1 » (« top engineer  » en anglais), sous peine de recevoir un correctif de Tesla. Doug Field, un des ingénieurs les plus haut placés de l’entreprise américaine, a décidé de ne pas revenir travailler après deux mois d’arrêt.

L’annonce, rapportée en premier par le Wall Street Journal le 2 juillet 2018, est importante, car elle arrive paradoxalement au moment où le fabricant automobile a réussi à atteindre l’objectif de 5 000 voitures produites en une semaine. Mais Tesla a tenu à envoyer un rectificatif concernant non pas le fond, mais la forme.

CC Flickr TED Conference

Un seul «  top engineer »

«  Un porte-parole de Tesla nous a contactés pour mentionner que Doug Field était le chef de l’ingénierie des véhicules. Elon Musk est l’ingénieur en chef de l’entreprise », a écrit The Verge, avant de poursuivre : «  Suivi par le chef de la technologie, JB Straubel. Field était le troisième ingénieur le plus senior. »

Traduction : il y a un seul « ingénieur numéro 1 », c’est Elon Musk. Si The Verge a uniquement rajouté la précision du porte-parole à la fin de son article — sans toutefois modifier son titre —, le site Jalopnik (spécialiste des voitures) l’a changé pour souligner l’ironie de la situation : « Mise à jour : il n’est pas l’ingénieur en chef, seul Elon Musk peut l’être ;-)  ».

Jalopnik

Plus mordant encore, la mise à jour à la fin de l’article insiste :

« Un porte-parole de Tesla nous a contactés pour mentionner que Doug Field n’était PAS l’ingénieur numéro 1 de Tesla,  mais qu’il était plutôt le chef de l’ingénierie des véhicules. Comme il ne peut y avoir qu’un seul Dieu, il ne peut donc y avoir qu’un seul Ingénieur Numéro 1 à Tesla, qui est Elon Musk. Le second est JB Straubel.  »

Crédit photo de la une : Wikimedia Commons

Partager sur les réseaux sociaux