Un employé de Tesla a saboté sa propre entreprise. Elon Musk l'a annoncé à ses effectifs. Le lendemain, un mystérieux incendie s'est déclaré...

Tesla cherche toujours la bonne formule pour parvenir à son objectif de production, en l’occurence fabriquer 5 000 Model 3 par semaine. Pour le moment, le constructeur américain n’y est pas encore, même s’il progresse. Et après des problèmes sur les lignes d’assemblage, voilà qu’un employé mécontent de ne pas avoir obtenu ce qu’il souhaitait s’est mis à saboter sa propre entreprise. Une information notifiée par Elon Musk dans un mail envoyé le dimanche 17 juin 2018 et obtenu par CNBC. Le coupable, pris la main dans le sac, modifiait le code du système qui gère les usines et envoyait des données sensibles à des tiers.

Tesla Motors / Alexis Georgeson

Un saboteur puis un incendie mystérieux

Dans son message, Elon Musk indique que l’intéressé a agit de la sorte car il n’avait pas eu la promotion demandée. «  À la lumière de ses actions, ne pas le promouvoir était la bonne décision », indique le patron. Tesla veut désormais savoir s’il avait des complices, sans doute à l’extérieur de Tesla. 

« Comme vous le savez, beaucoup aimeraient que Tesla meurt. Il y a les traders de Wall Street, qui ont déjà perdu des milliards de dollars et vont encore en perdre. Il y a ensuite les sociétés pétrolières, l’industrie la plus florissante du monde, elles n’aiment pas l’idée que Tesla avance sur les solutions solaires et les voitures électriques. Je ne veux pas vous influencer mais des rumeurs circulent sur ces entreprises loin d’être toujours gentilles. Enfin, il y a les autres constructeurs automobiles. S’ils sont capables de mentir sur les émissions, peut-être qu’ils peuvent tricher autrement aussi ? », se demande un Elon Musk un brin parano.

Mais aurait-il raison de l’être ? Le lendemain, il a envoyé un autre mail pour communiquer sur un accident étrange : un petit incendie survenu sur une ligne de production et n’ayant eu aucune conséquence grave, ni humaine ni matérielle. « C’est peut-être juste un événement aléatoire, mais comme le dirait Andy Grove, ‘Seul la paranoïa survit’. Merci de rester alerté par tout ce que vous verrez et qui ne serait pas dans l’intérêt de l’entreprise. » En tout cas, il y a du rififi chez Tesla, à la suite d’une restructuration ayant conduit à 4 000 licenciements

Partager sur les réseaux sociaux