La mise à jour 9 de l'Autopilote des Tesla comprendra des fonctionnalités de conduite 100 % autonome. Elle est attendue pour le mois d'août.

Il y a encore quelques semaines, certains remettaient en cause la sécurité de l’Autopilote embarqué dans les Tesla malgré la confiance affichée par le constructeur et les statistiques très optimistes. Il faut dire qu’il y a eu un accident mortel impliquant la technologie de conduite semi-autonome suivi d’un média bashing d’Elon Musk, qui goûte peu au traitement de l’information quand cela concerne ses voitures. Quoi qu’il en soit, face à ces vents contraires, Tesla est prêt à continuer d’avancer : la future mise à jour de l’Autopilote, numérotée 9, embarquera des fonctionnalités de conduite 100 % autonome. Une nouvelle promesse signée Elon Musk.

De la conduite autonome dès cet été ?

Toujours très bavard sur Twitter, Elon Musk a donc évoqué la version 9 de l’Autopilote. Il a expliqué que les précédentes déclinaisons étaient axées sur la sécurité et que, à partir de la prochaine, la super assistance se parera de « fonctionnalités de conduite 100 % autonome.  » On ne sait pas trop ce qu’il entend par là étant donné que la législation est loin d’être au point concernant les voitures capables de rouler toutes seules, sans aucune intervention humaine. À moins qu’il ait en tête certaines situations spécifiques pendant lesquelles le volant et les pédales pourront être lâchés sans aucun problème. Ce serait donc de l’autonomie « sous condition », peut-être entre le niveau 3 et le niveau 4

On peut aussi penser qu’Elon Musk joue un peu sur les mots afin d’exciter les conducteurs. Une stratégie qui ne serait pas si étonnante sachant qu’un recours collectif a été lancé contre Tesla vis-à-vis de promesses non tenues quant à l’Autopilote et les options payantes liées à la conduite (semi-)autonome. En utilisant ces termes, il rend légitime — un peu — le package qui garantira la conduite autonome à ses voitures à l’avenir et pour lequel certains ont dépensé quelques milliers d’euros.

Dans tous les cas, les possesseurs de Tesla peuvent s’attendre à un Autopilote revigoré dès le mois d’août, avec des possibilités toujours plus poussées. D’ici là, la législation n’aura sans doute pas avancé d’un iota.

Partager sur les réseaux sociaux