Avec l'entrée en application du RGPD, Twitter a bloqué les comptes des utilisateurs européens qui ont indiqué leur date d'anniversaire dans leur profil, et qui ont moins de 16 ans. Pour le récupérer, il faut que les parents des ados remplissent un formulaire et donnent leur accord.

Les utilisateurs européens de moins de 16 ans doivent regretter amèrement d’avoir indiqué leur date de naissance lorsqu’ils se sont créés un compte sur Twitter. Depuis l’entrée en vigueur du RGPD en Europe le 25 mai 2018, de nombreux utilisateurs ont reçu une notification du réseau social pour les prévenir que leur compte était verrouillé.

« Nous avons déterminé que vous n’avez pas l’âge minium requis dans votre pays pour consentir au traitement de vos données personnelles  ». Une seule solution pour récupérer son compte : obtenir le « consentement d’un responsable légal (parent ou tuteur) au nom de l’enfant avant d’autoriser celui-ci à utiliser nos services », prévient Twitter dans son formulaire de révision.

En plus de remplir le formulaire, le gardien légal du mineur concerné doit envoyer deux fichiers : une pièce d’identité ainsi qu’une preuve du lien d’affiliation avec l’enfant.

Formulaire de révision de Twitter

« Confirmer que vous avez plus de 16 ans »

Ce bloquage massif de comptes Twitter vient des nouvelles conditions d’utilisations de la plateforme dans l’Union européenne : « Twitter exige que tous les utilisateurs aient au moins 13 ans pour créer un compte. Par ailleurs, certains pays exigent que les utilisateurs aient plus de 13 ans pour consentir au traitement de leurs données personnelles », décrit ainsi la plateforme.

Les autres utilisateurs ont reçu un message qui leur enjoint d’accepter les nouvelles conditions d’utilisation de Twitter. « Vous confirmez également que vous avez plus de 16 ans », prévient le réseau social, qui ne demande pas d’autre preuve d’âge, comme l’a relevé une journaliste suisse.

Plusieurs gros comptes de Twitter ont vu leur nombre d’abonné chuter en flèche à la suite de cette mise à jour de la plateforme, comme le YouTubeur Julien Chièze et ses 12 000 abonnés perdus en une nuit.

Certains utilisateurs de Twitter ont même tenté de prévenir la plateforme que leur compte avait été bloqué alors qu’ils avaient plus de 16 ans.

Contacté par Numerama, Twitter n’a pas encore répondu à nos questions.

D’autres plateformes mettent en place une restriction moins stricte

Twitter n’est pas la seule plateforme à mettre à jour ses règles d’utilisation en Europe. En revanche, c’est la première à prendre des mesures aussi drastiques concernant ses utilisateurs de moins de 16 ans. En avril dernier, WhatsApp avait annoncé que la messagerie ne sera plus accessible aux Européens de moins de 16 ans, sans préciser comment ils vérifieront leur date de naissance.

Puis le 12 mai dernier, la plateforme qui appartient à Facebook a finalement dévoilé son outil pour vérifier l’âge de ses utilisateurs : une simple déclaration sur l’honneur à cocher sur son appli, avant de pouvoir continuer à l’utiliser.

Du côté de Facebook, les ados européens n’ont pour l’instant pas été empêchés d’utiliser le réseau social.

Crédit photo de la une : Capture d'écran "Black-ish" (ABC)

Partager sur les réseaux sociaux