Alors qu'il se vend comme des petits pains, le Tesla Semi s'est laissé découvrir sous la forme d'un prototype noir aperçu dans des rues.

Qu’on se le dise, Tesla joue sans doute gros avec le Semi. Son premier camion 100 % électrique, présenté en grande pompe en fin d’année dernière, est commandé en masse par géants de diverses industries du monde entier. Il sera donc primordial, pour le constructeur américain, de transformer l’essai en assurant les livraisons dans les temps (pas comme la Model 3) et en matérialisant les promesses en réalité (comme avec ses autres produits). Mais, pour l’heure, Tesla procède à des tests en conditions réelles, preuve en est avec cette vidéo d’un prototype posté par un espion.

Un Tesla Semi avec des rétroviseurs

Décoré en rouge, blanc, bleu et gris lors de la révélation, le Tesla Semi se montre ici en noir avec une finition mate, un détail qui ne veut sans doute pas dire grand-chose sur le choix des livrées. En revanche, on reconnaît bien la forme du poids lourd revendiquant des lignes épurées. On soulignera par ailleurs l’ajout de rétroviseurs extérieurs, absents lors de la présentation (parce que c’est plus joli sans) mais bien évidemment présents parce que c’est la loi, n’en déplaise aux exigences aérodynamiques.

Le Semi préfigure des performances assez inouïes pour un véhicule de ce type. Tesla promet ainsi une autonomie de 800 kilomètres et une accélération franche (le 0 à 96 km/h en cinq secondes sans marchandise) pour un prix compris entre 150 000 et 200 000 dollars. Le lancement est prévu pour 2019 mais on n’est pas à l’abri d’un retard à l’allumage en cas de pépin lié à la production.

Partager sur les réseaux sociaux