OpenAI dispose d’une page dédiée aux éventuels problèmes de ses services, comme ChatGPT ou son API. En cas de déconnexion, d’impossibilité d’accès ou de lenteurs, il faut s’y référer en attendant une solution.

Une panne de ChatGPT, ce sont des milliers d’étudiants en panique. Le chatbot d’OpenAI, lancé fin 2022, est utilisé par plus de 100 millions de personnes chaque semaine. C’est moins que la plupart des réseaux sociaux, mais énorme pour une plateforme aussi jeune. ChatGPT ne cesse d’impressionner par sa capacité à devenir une habitude.

Quand ChatGPT tombe en panne, beaucoup de ses utilisateurs sont perdus. OpenAI a souvent des problèmes de serveurs (ce qui l’oblige à limiter l’accès au service) et peut même, dans certains cas, connaître de plus grandes pannes. Le 4 juin 2024, par exemple, ChatGPT est devenu inaccessible chez de nombreuses personnes.

ChatGPT a connu une panne partielle le 4 juin, avec une page vide et de nombreuses lenteurs chez certains utilisateurs.
ChatGPT a connu une panne partielle le 4 juin, avec une page vide et de nombreuses lenteurs chez certains utilisateurs. // Source : Capture Numerama

Que faire en cas de panne de ChatGPT ? Il existe plusieurs outils pour tenter de comprendre les bugs ou des alternatives pour le remplacer provisoirement.

Comment savoir si ChatGPT est en panne ?

Comme la plupart des grands groupes tech, OpenAI dispose d’une page pour consulter l’état de ses services. Elle est généralement mise à jour rapidement, ce qui n’est pas le cas de tous ses concurrents. Autrement, il est toujours possible de se rendre sur le site DownDetector, qui recueille les signalements des utilisateurs (attention, il faut rechercher « OpenAI » et non « ChatGPT »).

Capture d’écran 2024-06-04 à 11.00.47
Sur le site d’OpenAI, l’entreprise reconnaît un problème du côté de ChatGPT le 4 juin. // Source : OpenAI

Que faut-il faire pour rétablir ChatGPT en cas de panne ? Essayez de vous connecter au site en navigation privée, dans l’espoir de résoudre un éventuel problème de connexion. Vous pouvez aussi utiliser un VPN, puisqu’il arrive que certains soucis soient localisés. Si rien ne change, la seule solution est d’attendre un correctif serveur d’OpenAI.

Quelles sont les alternatives à ChatGPT en cas de panne ?

S’il vous faut absolument accéder à un chatbot pour résumer un document et générer du contenu, il est possible de se tourner vers des concurrents de ChatGPT en cas de panne. Seul bémol : l’historique de vos conversations ne sera pas disponible.

Pour retrouver un niveau d’intelligence semblable à ChatGPT, le mieux est de se rendre sur Microsoft Copilot (ou Bing). Puisque Microsoft détient 49 % d’OpenAI, il utilise GPT-4 dans ses services. Les réponses peuvent être différentes (puisque la configuration n’est pas la même), mais « l’intelligence » centrale est la même. C’est un bon équivalent gratuit à ChatGPT.

Pour l'instant, Suno n'est pas encore disponible en France sur Microsoft Copilot // Source : Capture d'écran Numerama
L’interface de Microsoft Copilot. // Source : Capture d’écran Numerama

En cas de panne généralisée chez OpenAI, avec une suspension de l’API, l’alternative est Google Gemini, le concurrent de ChatGPT. Lui aussi gratuit, il peut analyser des documents et des images, et répondre à de nombreuses questions. Il ne s’agit néanmoins pas du même modèle de langage que ChatGPT.

L'interface de Google Gemini ne devrait pas dépayser les utilisateurs de ChatGPT. // Source : Numerama
L’interface de Google Gemini ne devrait pas dépayser les utilisateurs de ChatGPT. // Source : Numerama

Généralement, il ne faut que quelques heures à OpenAI pour corriger une panne de ChatGPT. Dans le pire des cas, il vous faudra vous reconnecter partout, puisqu’il arrive d’être déconnecté de force en cas de panne.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !