Des rumeurs sont apparues sur un prétendu nouveau modèle de langage GPT-4.5 pour ChatGPT. Elles sont toutefois très suspectes : de nombreux indices vont dans le sens d’un montage.

La rumeur a circulé sur les réseaux sociaux, comme X (ex-Twitter), mais aussi parmi quelques communautés sur Reddit. Elle se matérialise par une capture d’écran ou des citations reprenant son contenu. L’idée générale ? OpenAI, la société américaine derrière ChatGPT, aurait finalisé une version encore plus performante du modèle de langage de son chatbot.

Une capture au contenu douteux. // Source : Capture d'écran
Une capture au contenu douteux. // Source : Capture d’écran

Son nom ? GPT-4.5. Il s’agirait, à en croire les allégations qui circulent sur le net, d’une nouvelle version de son grand modèle de langage (LLM, pour large language model en anglais). Un LLM est un élément central pour le fonctionnement d’un outil comme ChatGPT. Il en constitue le moteur, ce qui permet à l’agent conversationnel de répondre aux sollicitations des internautes.

Une capture prétendument extraite de la page traitant de la tarification chez OpenAI suggère que ce modèle GPT-4.5 est « le plus avancé » d’OpenAI et qu’il « apporte des capacités multimodales à travers le langage, l’audio, la vision, la vidéo et la 3D, ainsi qu’un raisonnement complexe et une compréhension multimodale ». De plus, GPT-4.5 serait décliné en trois versions.

En intelligence artificielle, la multimodalité désigne la faculté d’un système à traiter et à interpréter de l’information de divers types (audio, vidéo, photo, texte…) et à générer un rendu dans d’autres données. ChatGPT a cette faculté. Cela signifie aussi que le modèle a été entraîné sur une plus large variété de contenu — du texte, mais pas aussi de l’image, par exemple.

Une fuite peu crédible

Des indices incitent toutefois à la plus grande prudence quant aux informations sur ce GPT-4.5. D’abord, on ne trouve aucune mention de ce modèle dans la page sur la tarification du service ni d’ailleurs dans aucune autre section du site. Il peut y avoir des mentions sur le forum, mais ce sont des questions d’internautes qui n’ont rien à voir avec une annonce d’OpenAI.

Est-ce alors un loupé de l’entreprise, qui aurait actualisé trop tôt sa page pour y faire mention de GPT-4.5 ? Là aussi, la circonspection est de mise : il n’existe aucune trace de ce modèle ni dans le cache de Google ni dans une page capturée par le site Internet Archive, qui consigne l’entièreté du web. En tout cas, rien de notable a été remarqué dans les derniers jours.

Autre point qui va dans le sens d’une mascarade : Sam Altman, le fondateur et PDG d’OpenAI, a également contesté l’authenticité de la fuite sur GPT-4.5. Un démenti qui vaut ce qu’il vaut : d’aucuns pourraient arguer que jamais le patron d’OpenAI ne confirmerait jamais un tel leak, même s’il était véridique. Cependant, cette réfutation doit être reliée à d’autres prises de parole de Sam Altman.

Sam Altman en 2016 // Source : youtube/ Y Combinator
Sam Altman en 2016. // Source : youtube/ Y Combinator

La première chose à noter, c’est qu’OpenAI a déjà présenté il y a peu une nouvelle mouture de son système de traitement automatique du langage naturel, qui est déjà un bond significatif par rapport à GPT-4, dont la présentation remonte au mois de mars 2023. C’était au mois de novembre 2023, avec la présentation de GPT-4 Turbo.

C’est ce modèle informatique qui est aujourd’hui le plus moderne, dans l’offre de la société. Or, celui-ci aurait-il été lancé en novembre par OpenAI s’il avait aussi dans les cartons la sortie imminente de GPT-4.5 un mois plus tard ? À quoi bon présenter sur scène GPT-4 Turbo lors de la première conférence « OpenAI Dev Day », pour que soit lancé GPT-4.5, visiblement sans tambour ni trompette ?

Le timing apparaît pour le moins douteux. Historiquement, les versions de GPT sont plutôt espacées de quelques mois (huit entre GPT-4 Turbo et GPT-4, un an entre GPT-4 et GPT-3.5, pas loin de deux ans entre GPT-3.5 et GPT-3, et ainsi de suite). Ce serait une première pour le groupe de sortir coup sur coup deux avancées majeures pour son chabot.

Dernier argument qui fragilise l’idée d’un GPT-4.5 : quand Sam Altman parle du futur, il est plutôt question de… GPT-5. C’est en tout cas sur ce terrain que l’on vient le solliciter. Cet été, un dépôt de marque sur GPT-5 a été repéré aux États-Unis. Plus récemment, le patron d’OpenAI a confirmé travailler sur GPT-5. Il n’a pas été fait mention d’une mouture intermédiaire.

Vous souhaitez recevoir les dernières actualités autour de l’intelligence artificielle, de ChatGPT et des modèles de langage ? Inscrivez-vous alors à notre newsletter Artificielles ! Concoctée par une IA, elle est ensuite relue et vérifiée par la rédaction avant d’arriver dans votre boîte de réception.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !