En mettant en avant les tarifs de 7 euros et 8 euros par mois, sans indiquer qu’il s’agit de prix hors-taxes, Twitter ne respecte pas la loi française. En l’état, l’abonnement payant Blue ne devrait pas pouvoir être vendu en France.

Depuis le 2 février, l’abonnement Twitter Blue est disponible en France. À peine lancée, la formule payante pour accéder à Twitter suscite la polémique. Pour cause, les prix mis en avant par l’entreprise d’Elon Musk sont volontairement trompeurs et ne respectent pas la loi française. En effet, en France, « les prix se doivent d’être indiqués en euros et toutes taxes comprises (TTC), de manière visible et compréhensible », comme l’indique l’article 1 de l’arrêté du 3 décembre 1987. Problème, Twitter affiche des prix hors-taxes et ajoute la TVA au moment du paiement.

9,60 euros plutôt que 8 euros

Il y a un problème avec le prix de Twitter Blue. Sur la page d’accueil de Twitter.com, deux tarifs sont mis en avant : 7 euros par mois (si on s’abonne annuellement, soit un paiement unique de 84 euros) ou 8 euros par mois.

Quand on clique sur « Souscrire », les prix grossissent. Les 8 euros mensuels deviennent 9,60 euros (avec 1,60 euros de TVA), tandis que 84 euros annuels deviennent 100,80 euros (avec 16,80 euros de TVA). Cette pratique est illégale, puisqu’elle fait croire à l’utilisateur qu’il va payer un prix qui ne le concerne pas (on a le droit d’afficher des prix HT en France dans le cadre de ventes entre professionnels. Ici, c’est de la vente aux particuliers).

Le vrai prix de Twitter Blue, quand on clique sur payer. // Source : Numerama
Le vrai prix de Twitter Blue, quand on clique sur payer. // Source : Numerama

Comment Twitter a-t-il pu passer à côté de ce détail ? Puisqu’Elon Musk a viré plus de la moitié des équipes, dont la direction française du réseau social, il est probable que l’activation de Twitter Blue ait été commandée depuis les États-Unis. Les 8 dollars hors-taxes sont alors devenus 8 euros hors-taxes, sans que personne dans le service juridique de Twitter ne se rende compte qu’il s’agissait d’une infraction. Quoi qu’il en soit, en l’état, la vente de l’abonnement Twitter Blue est illégale et pourrait coûter à l’entreprise d’Elon Musk.

Reste maintenant à savoir quelle correction sera effectuée par Twitter. Les 1,60 euro de TVA disparaîtront-ils totalement, pour que Twitter Blue coûte vraiment 8 euros ? Ou le tarif du service montera-t-il à 9,60 euros par mois, ce qui n’est pas aussi rond que ce qu’espérait Elon Musk ? D’ailleurs, si vous souscrivez avec un iPhone, le prix de 12 euros par mois mis en avant par l’App Store inclut bien la TVA. La preuve que la vente de services en ligne ne s’improvise pas.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.