Microsoft a mis à jour les outils de développement de la Xbox Series S afin que les studios puissent optimiser davantage leurs jeux vidéo. Une excellente nouvelle pour les propriétaires de la console.

Microsoft a décidé de lancer non pas une mais deux consoles en 2020 : la Xbox Series X, ultra puissante, et la Xbox Series S, dont le profil technique est plus modeste. Les deux machines font tourner exactement le même catalogue, mais la plus accessible des deux fait des compromis sur la qualité graphique, les performances et certaines fonctionnalités. Elle n’a pas de lecteur de disque, par exemple.

Pour autant, la console bénéficie toujours de l’attention de son concepteur. Comme l’indique The Verge dans un article publié le 4 août, la Xbox Series S va recevoir un petit boost de la part de Microsoft.

Concrètement, la firme de Redmond met à jour le kit de développement pour que les studios puissent avoir accès à un peu plus de mémoire vive. « L’allocation de la mémoire sur Xbox Series S a été optimisé », peut-on entendre dans cette vidéo de présentation. En théorie, cette évolution devrait laisser un peu plus de latitude aux développeurs, lesquels seront moins contraints quand ils porteront leurs projets sur la moins puissante des consoles Xbox.

La Xbox Series X quand elle est couchée
La Xbox Series X quand elle est couchée. // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Un petit boost de puissance pour la Xbox Series S

« Une centaine de megabytes de mémoire supplémentaire est désormais disponible pour les développeurs sur Xbox Series S. Cela leur offre plus de contrôle sur la mémoire, ce qui peut améliorer les performances graphiques dans des conditions très contraignantes pour la mémoire », indique Microsoft. La Xbox Series S s’appuie sur 10 Go de mémoire vive, sachant que 2 sont alloués pour le système d’exploitation. La multinationale a sans doute trouvé un moyen d’atténuer cette « perte » de 2 Go pour que les développeurs soient moins limités. À titre de comparaison, la Xbox Series X grimpe à 16 Go.

Sur le papier, la Xbox Series S peut offrir des graphismes en 1440p et jusqu’à 120 images par seconde. Sauf que la réalité donne des résultats moins valorisants, avec des jeux plutôt affichés en 1080p et un rafraichissement moins élevé.

Attention ! Cette évolution ne va pas changer radicalement les performances de la Xbox Series S, qui demeure une console graphiquement en dessous de la PlayStation 5 et de la Xbox Series X. Pour moins de 300 €, elle donne quand même accès à la dernière génération avec une approche plus grand public (design compact, facilité d’utilisation…). Avec l’abonnement Xbox Game Pass, ils constituent un excellent duo pour des joueuses et des joueurs moins exigeants.