Vous êtes fasciné par les éclairs ? Vous vous sentez l’âme d’un chasseur d’orage, mais sans passer votre soirée sous la pluie ? Rangez vos parapluies et vos vestes, vous pouvez suivre l’impact des éclairs en France en ligne.

L’orage est un phénomène météorologique potentiellement dangereux pour l’être humain. Même dans le cas de simples averses orageuses, il existe toujours la probabilité qu’un nuage puisse produire des phénomènes plus forts que ceux initialement prévus. Le savoir en temps réel n’est pas toujours évident. Il existe justement des sites qui fournissent des informations au sujet des impacts de la foudre en France, en temps réel.

Suivez les éclairs en quasi-temps réel grâce à Blitzortung

C’est le cas de Blitzortung.org (dont le nom signifie littéralement « détection de la foudre »), un site créé par le docteur allemand Egon Wanke. Ce site permet de visualiser, à travers le monde, les différents éclairs qui sont provoqués par la formation d’orages. Pour cela, il s’appuie sur différents capteurs placés un peu partout dans le monde. En détectant le temps qu’il faut à une onde radio émise par la foudre pour être repérée par au moins trois capteurs, Blitz peut afficher sa localisation précise sur la carte du monde.

Capture
Détection d’éclairs imminents en rouge. // Source : Blitzortung

Le site permet de voir, en temps réel, les différents éclairs dans onze régions différentes à travers le monde : d’abord l’Europe dans son ensemble, puis l’Océanie, l’Asie, les États-Unis, l’Amérique du Sud, la Scandinavie, le Royaume-Uni, ou le sud-ouest, le sud-est, le nord et enfin l’Europe centrale. Une fois qu’un éclair a frappé, son point d’impact reste affiché sur la carte jusqu’à deux heures environ. Un bon moyen de voir le déplacement d’un orage, puisque l’ancienneté d’un éclair est indiquée par la couleur du point qui le représente.

Sachez que plusieurs sites proposent de suivre en temps réel l’impact de la foudre en France. D’autres cartes sont disponibles, notamment sur le site chasseurdefoudre46 ou sur meteo.region-nord. Cela est rendu possible par les satellites géostationnaires, comme les GOES et METEOSAT qui se situent à environ 36 000 kilomètres de la Terre.

Pour rappel, le nombre d’éclairs qu’on observe sous un orage est le meilleur indicateur de sa dangerosité, surtout si ces éclairs se produisent de manière rapprochée : sous forme de coups de foudre répétés qui frappent directement le sol depuis les nuages. Dans cette situation, le risque de foudroiement devient important et il est préférable de se mettre à l’abri.