L’hélicoptère martien Ingenuity semble inarrêtable. Résultat, la Nasa prolonge sa mission de plusieurs mois encore et l’envoie soutenir une campagne du rover Perseverance. Cette traversée sera un challenge.

« Tant que le système est fiable, on continue. » Tel était le mantra que partageait, auprès de Numerama, l’ingénieur Nacer Chahat du Jet Propulsion Laboratory, au sujet de la mission de l’hélicoptère martien Ingenuity. Nous étions alors en août 2021. Plus de sept mois plus tard, en mars 2022, les vols continuent sur Mars.

Dans un communiqué publié ce 16 mars 2022, la Nasa annonce que les opérations de vol se poursuivent officiellement jusqu’en septembre. Cette prolongation intervient après un 21e vol, qui est, à nouveau, une réussite. Rien ne semble arrêter le petit hélicoptère, alors même qu’à l’origine, rien ne prédisait que cela pourrait durer si longtemps.

ingenuity_en_vol
Photo prise par Ingenuity (on voit son ombre en bas) lors de son 21e vol, région martienne de Séítah. // Source : Nasa

Ingenuity va soutenir Perseverance

Que prévoit l’agence spatiale pour les nouvelles aventures d’Ingenuity ? « Dans les mois à venir, le premier hélicoptère de l’histoire à opérer depuis la surface d’un autre monde soutiendra la prochaine campagne scientifique du rover Perseverance, qui explorera l’ancien delta fluvial du cratère Jezero », explique l’agence spatiale américaine.

Mais tout en accompagnant le rover Perseverance dans sa mission, ce précieux allié volant continuera aussi à « tester ses propres capacités ». Le but : participer à la conception des futurs véhicules martiens aériens.

Et maintenant, le plus grand défi d’Ingenuity

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le petit giravion ne va pas pouvoir se reposer sur ses lauriers. La mission dans le cratère Jezero « sera le plus grand défi que l’équipe Ingenuity aura à relever depuis le premier vol sur Mars », explique, sur le site de la Nasa, Teddy Tzanetos (chef de l’équipe Ingenuity au Jet Propulsion Laboratory).

Avant de se lancer dans cette mission de reconnaissance aérienne du delta, Ingenuity doit terminer son voyage vers la région. Le prochain vol aura lieu le 19 mars, et il n’est pas des moindres : Ingenuity devra parcourir 350 mètres et effectuer un « virage serré » pour éviter une grande colline. Ensuite, il restera deux à trois vols pour franchir la région du Séítah et rejoindre le cratère Jezero où se trouve Perseverance.

jezero_ingenuity
Le trajet vers le cratère Jezero ne sera pas une partie de plaisir. // Source : NASA/JPL-Caltech/University of Arizona/USGS

« Pour augmenter nos chances de réussite, nous avons augmenté la taille de notre équipe et nous effectuons des mises à niveau de notre logiciel de vol dans le but d’améliorer la flexibilité opérationnelle et la sécurité des vols », complète le chef d’équipe.

Parmi ces mises à jour évoquées par Teddy Tzanetos : la suppression de l’altitude maximale, qui était originellement fixée à 15 mètres au desssus du sol. Dorénavant, Ingenuity pourra donc voler plus haut. « Les gains d’altitude pourraient se traduire par des augmentations progressives de la vitesse aérienne et de la portée », détaille la Nasa. Mais il y a bien d’autres améliorations qui rendent Ingenuity plus performant, comme une meilleure analyse des textures des terrains, lui permettant de mieux gérer les décollages et atterrissages. De nouvelles cartes et de nouvelles capacités devraient, prochainement, améliorer encore ses performances.

Ces améliorations ambitieuses interviennent moins d’un an après le premier vol du giravion martien. « Il y a moins d’un an, nous ne savions même pas si le vol motorisé et contrôlé d’un avion sur Mars était possible », s’étonne un administrateur de la Nasa, Thomas Zurbuchen, sur le site de l’agence. « Maintenant nous nous réjouissons de la participation d’Ingenuity à la deuxième campagne scientifique de Perseverance. Une telle transformation de notre état d’esprit en si peu de temps est tout bonnement stupéfiante et c’est historique dans les annales de l’exploration aérienne et spatiale. »