Le dernier prélèvement de Perseverance est retourné à la surface de Mars. Gêné par des débris, le rover n’a eu d’autres choix que d’éjecter son dernier échantillon, au lieu de le stocker comme il est normalement prévu.

Le rover Perseverance a été envoyé sur Mars avec l’objectif d’y récupérer des échantillons du sol et des roches, puis de les stocker. Mais, pour la première fois, il a dû faire l’inverse : rejeter sur la planète l’un ses prélèvements. La Nasa a indiqué que cela s’était passé correctement, le 21 janvier 2022.

C’est avec son sixième échantillon martien que Perseverance a rencontré une difficulté. Ce prélèvement avait eu lieu fin décembre 2021. Cependant, des débris ont bloqué le transfert du tube d’échantillon : ils se sont logés dans le système de carrousel, qui contient les différents forets du rover. La Nasa a donc prévu un plan pour aider son rover à se débarrasser de ces cailloux indésirables. Il impliquait de vider le tube qui avait été rempli avec l’échantillon.

Le tube secoué pendant plus de 3 minutes

Les images suivantes, obtenues par le rover le 15 janvier dernier, montrent comment Perseverance s’est débarrassé de la quasi-totalité du contenu de son tube d’échantillon (le tube numéro 261). L’extrémité ouverte du tube a été dirigée vers la surface de Mars, puis le tube a été secoué pendant un peu plus de 3 minutes (en utilisant le mouvement de la perceuse).

Perseverance éjecte échantillon
Éjection d’un échantillon par Perseverance. // Source : NASA/JPL-Caltech/ASU/MSSS

Sur ces autres images, également obtenues le même jour, on peut voir de plus près la surface de Mars. Perseverance a obtenu une vue avant et après avoir éjecté le contenu du tube : on voit nettement les fragments de son échantillon sur le sol.

perseverance debris avant apres
Avant/après. // Source : NASA/JPL-Caltech

Le tube pourra servir à nouveau

Puis, le 17 janvier, la majorité des débris qui se trouvaient dans le carrousel a pu être délogée en faisant pivoter la structure. Deux petits cailloux sont restés en place, mais l’agence spatiale estime qu’ils ne devraient pas poser de problème pour la suite des activités.

La bonne nouvelle, c’est que le tube d’échantillon vidé par Perseverance pourra resservir. La Nasa prévoit ainsi de l’utiliser pour stocker un autre prélèvement issu de la même roche.