L’alignement des miroirs du James Webb est une étape minutieuse qui prendra 3 mois. Pour cela, plus de 130 actionneurs sont sollicités, afin de faire bouger les segments du miroir doré et le miroir secondaire.

Même si ses principales structures sont maintenant dépliées, il faudra encore attendre pour voir les premières images du télescope spatial James Webb. Ce n’est que dans 5 mois que le JWST sera pleinement opérationnel, le temps de refroidir et calibrer ses instruments. Rien que l’alignement des miroirs prendra 3 mois.

Cette étape longue et minutieuse est entamée, a informé la Nasa le 12 janvier 2022. Elle a d’abord consisté à actionner un total de 126 moteurs (ou actionneurs), pour vérifier qu’ils fonctionnent comme prévu. Ils serviront à déplacer les segments du miroir doré primaire du James Webb. Ce géant hexagonal de 6,5 mètres de diamètre est composé de 18 morceaux (chacun mesure 1,32 mètre de diamètre), avec une structure repliable qui a permis de l’insérer dans la fusée. Les deux ailes se sont correctement déployées entre le 7 et le 8 janvier.

En plus de ces 126 actionneurs chargés de faire bouger les segments du miroir primaire, 6 autres servent à positionner correctement le miroir secondaire — soit 132 actionneurs, en tout. Ils ont également été actionnés et fonctionnent correctement. Tous les moteurs sont donc en état de marche.

Démontage de segments du miroir après des tests, en 2011. // Source : Ball Aerospace via Flickr (photo recadrée)
Démontage de portions du miroir après des tests, en 2011. // Source : Ball Aerospace via Flickr (photo recadrée)

Les miroirs du JWST étaient rangés pour éviter les vibrations lors du lancement

Désormais, les segments du miroir principal et le miroir secondaire sont en train de changer de configuration : lors du lancement, ils étaient rangés de façon à les empêcher de bouger et éviter les vibrations. Il faut compter au moins 10 jours pour cette étape. Ce n’est qu’ensuite que les équipes pourront entamer le long processus d’alignement des segments du miroir primaire, pour qu’il fonctionne comme un seul et unique miroir.

Tout cela continue d’avoir lieu pendant que l’observatoire JWST voyage dans l’espace. Il arrive bientôt à destination — à la date du 13 janvier, il a déjà parcouru plus de 80 % de la distance. L’objectif est de le positionner à 1,5 million de kilomètres de notre planète, en orbite autour d’un point d’équilibre, le point de Lagrange L2. De là, les conditions seront réunies pour observer l’Univers dans le domaine de l’infrarouge proche et moyen, en maintenant les instruments du James Webb dans un environnement extrêmement froid.