L’ECDC a qualifié de préoccupant le nouveau variant Omicron du SARS-CoV-2. Pour le moment, aucun cas n’a été détecté en France.

Alors que la situation sanitaire se dégrade un peu partout eu Europe, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a alerté sur la menace d’un nouveau variant provenant d’Afrique, baptisé Omicron par l’OMS. Dans un communiqué publié le 26 novembre, on peut lire qu’il est qualifié de « préoccupant ». « À ce jour, ce variant n’a pas été détecté sur le territoire Français », indique pour sa part Santé publique France. 

Un cas a quand même été détecté en Belgique, ce qui pousse l’Europe à prendre très vite des mesures de précaution concernant ce variant Omicron. « Les connaissances sur ce variant sont à ce stade encore incomplètes et des travaux sont en cours pour les approfondir », explique Santé publique France.

Source : Pixabay

Source : Pixabay

Un nouveau variant du coronavirus potentiellement dangereux

C’est d’ailleurs l’absence de connaissances à son sujet qui pousse l’ECDC à ne prendre aucun risque. Les vaccins pourraient effectivement ne pas être efficaces, tandis que ce variant pourrait être très contagieux (plus contagieux, encore, que le variant Delta). « Il y a des incertitudes concernant la transmission, l’efficacité du vaccin, le risque de nouvelles infections et d’autres propriétés du variant Omicron », explique l’organisme. Par conséquent, le risque de voir Omicron se répandre ces jours prochains est « très élevé ». Le laboratoire allemand BioNTech, associé à Pfizer, se penche déjà sur le sujet et estime obtenir des résultats « au plus tard dans deux semaines », rapporte Ouest France le 26 novembre.

L’ECDC encourage bien évidemment à poursuivre l’effort collectif (campagnes de vaccination, tests multiples…).

Les pays où le variant Omicron a été détecté

Pour l’heure, le variant Omicron est apparu :

  • Dans la Province de Gauteng (Johannesburg) en Afrique du Sud (59 cas) ;
  • Au Botswana (6 cas) ;
  • À Hong-Kong avec des antécédents de voyage en Afrique du Sud (1 cas) ;
  •  En Israël (1 cas) ;
  • En Belgique (1 cas).

À noter qu’il a peut-être investi aussi les Pays-Bas. Comme le note La Dépêche dans un article publié le 27 novembre, 61 passagers en provenance de vols d’Afrique du Sud ont été testés positifs au Covid-19. Ils ont été placés en quarantaine.