L'écart de températures est extrême entre le jour et la nuit sur la planète Mercure. Comment l'expliquer ?

À la surface de la petite Mercure, les températures sont à la fois extrêmement chaudes et froides. Même si la planète est moins chaude que sa voisine Vénus, sa surface peut atteindre jusqu’à 430°C en journée. La nuit, la température chute drastiquement : il peut alors faire jusqu’à -180°C sur Mercure.

Mercure n’a pas assez d’atmosphère pour retenir la chaleur la nuit

Jour 🥵, nuit 🥶 : pourquoi une telle différence de températures sur Mercure ? La Nasa répond très simplement sur son site consacré à l’exploration du système solaire : la chaleur en journée s’explique par la proximité de Mercure au Soleil (58 millions de kilomètres) et la froideur pendant la nuit par la quasi totale absence d’atmosphère sur cet astre. C’est pour cela que Mercure est tout simplement incapable de retenir la chaleur sur sa face opposée au Soleil, lorsqu’il fait nuit.

Vénus, au contraire, retient énormément la chaleur du Soleil, en raison de son atmosphère très dense. Cela lui vaut le titre de planète la plus chaude du système solaire.

Désolé Mercure, tu n’es pas la plus chaude. // Source : Nino Barbey pour Numerama

D’ailleurs, comme sur la Lune, la lumière du Soleil ne semble jamais atteindre certains endroits sur Mercure : le fond des cratères situés près des pôles de la planète. Puisqu’ils resteraient froids en permanence, de la glace d’eau pourrait se cacher à l’intérieur.

Même si les températures varient donc de façon extrême sur Mercure, il ne faut pas confondre ce phénomène avec celui des saisons. L’axe de rotation de la planète n’est que très légèrement incliné par rapport au plan de son orbite autour du Soleil, d’à peine 2 degrés. Il faut s’imaginer que Mercure tourne presque quasiment à la verticale. La planète n’a donc pas de saisons, comme nous les connaissons sur Terre.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo