En France, les feux de forêts risquent de devenir plus fréquents sous l'effet du changement climatique. Voilà comment réduire les risques de déclencher ce type d'incendie et comment réagir si vous assistez à un départ de feu.

Après un début d’été assez pluvieux, le thermomètre s’apprête à monter. Météo-France révèle ce 12 août que de températures très élevées sont attendues dans les jours à venir, dans plusieurs zones du sud de la France. Cette vague de chaleur devrait durer jusqu’à dimanche, a minima, et sera particulièrement marquée dans la région PACA. Météo-France annonce là-bas des températures qui pourraient s’élever jusqu’à 41°C.

Ces périodes de canicules sont un terreau propice aux feux de forêts. Plusieurs pays tels que l’Algérie, les Etats-Unis, la Turquie et la Grèce souffrent d’ailleurs en ce moment des ravages de ce type d’incendies, rendus de plus en plus fréquents par le changement climatique d’une ampleur sans précédent que nous vivons actuellement. A cause de ce réchauffement global, de plus en plus de zones de métropole seront exposées au risque d’incendie, souligne le ministère de la Transition écologique. Ce sera notamment le cas des Pays de la Loire, du Centre-Val de Loire et de la Bretagne. Et dans les régions déjà concernées par ces problématiques, le risque pourrait  s’accroître. « Il est également probable que la saison des feux de forêts s’allonge dans l’année, passant de 3 mois actuellement à 6 mois dans un avenir proche », note le ministère. Autrement dit, elle débuterait au début du printemps et pourrait durer jusqu’à l’automne.

Il est donc crucial de prévenir au maximum les feux de forêts qui mettent les populations, la faune et la flore en grave danger, et ce à plusieurs niveaux . Les flammes peuvent bien entendu les tuer directement, mais les suies et les gaz toxiques sont également nocifs. Par ailleurs, en brûlant, les forêts rejettent tout le CO2 qu’elles avaient accumulé, ce qui aggrave le changement climatique.

Incendie en forêt.
En France, la saison des feux de forêts risque de s’allonger de 3 à 6 mois à cause du changement climatique // Source : Henrique Malaguti / Unsplash

Mais quels sont les bons gestes concrètement pour prévenir l’apparition de ces feux si dangereux pour la population et la nature ? Et comment vous protéger si vous y êtes confrontés ?

Comment prévenir les feux de forêts

Une écrasante majorité des feux de forêts sont d’origine humaine (90 %) et la moitié d’entre eux sont le fait d’actes imprudents. La preuve que les comportements à risques ne sont pas tous bien identifiés. Plusieurs précautions permettent cependant de limiter le risque de déclencher un feux de forêt et d’en limiter sa dangerosité, rappelle le ministère de la Transition écologique :

  • Ne pas faire de feu ni de barbecue à proximité de forêts ou d’espaces où se trouvent de la végétation (champs, landes, etc.) ;
  • Ne pas fumer en forêt ou dans des espaces de nature en période sécheresse. Ne pas non plus jeter de mégot au sol ou par la fenêtre de sa voiture ;
  • Ne pas faire de travaux qui pourraient générer des étincelles à proximité de végétaux lors de période de chaleur, de sécheresse et de vent fort ;
  • Ne pas laisser de combustibles type fuel, bois, butane à proximité de la maison ;
  • Sensibiliser son entourage à ces questions et aux gestes de prévention.

Comment vous mettre à l’abri si vous êtes témoin d’un incendie

Si vous détectez un départ de feu, la première chose à faire est d’appeler le 18 ou le 112 (ou d’envoyer un sms ou 114). Pour vous protéger de l’incendie, cherchez une habitation afin de vous y mettre à l’abri. Rappelons qu’une voiture ne constitue pas un refuge sûr, car elle peut elle-même facilement s’enflammer.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo