Thomas Pesquet répondra aux questions des journalistes pendant 30 minutes, ce 19 avril, quelques jours avant son nouveau départ vers la Station spatiale internationale.

C’est le vendredi 23 avril 2021, peu avant midi (et une diffusion démarrant à 11h30), que Thomas Pesquet partira vers l’ISS pour sa deuxième mission spatiale, baptisée Alpha, qui durera 6 mois. Il y mènera une douzaine d’expériences scientifiques.

À quelques jours du grand départ, l’astronaute va donner ce 19 avril une conférence de presse dédiée à cette nouvelle mission.

  • Quand ? Le lundi 19 mars 2021 à partir de 14h30 et jusqu’à 15h.
  • Où ? Sur la web TV de l’ESA.
  • Quoi ? Une session de questions-réponses de Thomas Pesquet avec les journalistes.
Thomas Pesquet
Thomas Pesquet embarquera à bord de la navette Crew Dragon de SpaceX. // Source : SpaceX

Commandant de l’ISS

En mars dernier, l’Agence spatiale européenne avait annoncé que Thomas Pesquet deviendra commandant à bord de l’ISS. Il prendra ses fonctions pendant un mois, à la fin de sa mission spatiale. « Le commandant de la Station assure la gestion du quotidien quand tout va bien, facilite le travail de l’équipage, et en situation d’urgence, prend les décisions – même si tout le monde est parfaitement formé et sait ce qu’il doit faire », avait expliqué l’ESA. Thomas Pesquest s’est dit être honoré de se voir confier ce rôle.

Un départ en Crew Dragon

C’est dorénavant, depuis 1 an, la navette spatiale Crew Dragon conçue par l’entreprise SpaceX, qui assure la relève des astronautes à bord de la Station spatiale internationale. Le 23 avril, Thomas Pesquet deviendra le premier astronaute européen à embarquer à bord d’un Crew Dragon.

Par ailleurs, ayant déjà accumulé un peu plus de 196 jours sur la station, Thomas Pesquet battra un record français de temps passé dans l’espace à l’issue des six nouveaux mois à bord. Mais le record international toute catégorie restera à l’astronaute russe Guennadi Padalka, qui compte quelque 878 jours dans l’espace.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo