L'ESA a publié de nouvelles observations sur l'astéroïde Apophis, qui est passé dans le voisinage de la Terre il y a quelques semaines. Un risque de collision est désormais écarté pour au moins 100 ans.

Depuis plusieurs années, l’astéroïde Apophis, mesurant environ 350 mètres de large, est observé avec attention. Rentrera-t-il un jour en collision avec la Terre ? Les risques d’un impact ont encore été réduits, annonce l’European Space Agency (ESA) dans un article publié le 26 mars. Selon les dernières analyses de son orbite, Apophis restera suffisamment à l’écart de la terre pendant au moins 100 ans.

Quand l’astéroïde a été découvert en 2004, les astronomes ont d’abord prédit des risques de collision en 2029 puis en 2036 — deux hypothèses qui ont été ajustées ces dernières années. Il restait encore une faible chance d’impact en 2068. Elle n’aura donc pas lieu, note l’ESA à la suite de nouvelles conclusions rendues par le Goldstone Deep Space Communications Complex (Centre de Communications Spatiales Longues Distances de Goldstone) et l’Observatoire de Green Bank.

Des images d’Apophis // Source : ESA

Apophis n’est plus sur la Risk List de l’ESA

Maintenant que l’on sait qu’Apophis laissera la Terre tranquille pendant au moins 100 ans, l’astéroïde ne fait plus partie de la Risk List de l’ESA — une liste qui réunit les objets ayant une chance — même infime — de rentrer en collision avec la terre. Apophis occupait la huitième place du classement. Juan Luis Cano, membre du Near-Earth Object Coordination Centre, se félicite de ce retrait : «  Que cela arrive si tôt dans nos observations va servir de moteur pour améliorer nos capacités à prédire avec précision les mouvements de ces objets intéressants mais potentiellement dangereux. Avec le retrait d’Apophis de la Risk List, nous sommes proches d’ouvrir un nouveau chapitre dans l’histoire de la défense planétaire. »

Pour ajuster leurs prévisions, les astronomes ont pu se servir du moment où Apophis est passé dans le voisinage de la terre, le 6 mars dernier. « Bien que l’astéroïde était encore très loin [17 millions de kilomètres], les astronomes ont pu mesurer sa distance et revoir son orbite avant sa prochaine approche au plus près, programmée pour 2029 », explique l’ESA. Le prochain rendez-vous est donc déjà pris pour le 13 avril 2029, avec Apophis qui passera à moins de 35 000 kilomètres (spoiler : il sera visible à l’œil nu). Ce nouvel événement sera une aubaine pour les scientifiques, qui pourront encore affiner leurs observations. 

L’observation d’objets comme les astéroïdes reste soumise à des variables complexes, d’où ces ajustements constants. De part leur taille, les astéroïdes subissent des forces gravitationnelles énormes en frôlant une planète, ce qui altère leur orbite et rend leur trajectoire plus incertaine. Néanmoins, l’ESA est aujourd’hui sûre qu’Apophis ne s’écrasera pas sur la Terre en 2068.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo