Artikodin, Électhor et Sulfura ne sont plus que des Pokémon : il s'agit aussi d'une nouvelle race de scarabée qui a été découverte par des scientifiques, qui se sont amusés à leur donner des noms en rapport avec les bestioles imaginaires.

Le professeur Darren Pollock et le doctorant Yun Hsiao ont décidé de réaliser le rêve de beaucoup de Pokéfans  : donner le nom de trois créatures légendaires de la franchise Pokémon à de vrais animaux. Un journaliste du site de l’université de New Mexico les a interviewés le 10 mars dernier afin d’en savoir plus sur leur étude, qui a été publiée en décembre 2020.

Les chercheurs ont découvert trois nouvelles espèces d’un genre de scarabée australien. Ils leur ont trouvé une appellation en rapport avec Artikodin, Électhor et Sulfura, qui incarnent un trio d’oiseaux légendaires qui sont apparus dès la première génération de Pokémon.

Leurs noms en anglais sont respectivement Articuno, Zapdos et Moltres. Ce sont ces racines que l’ont retrouve chez les scarabées découverts : Binburrum articuno, Binburrum moltres and Binburrum zapdos.

« Le choix d’un nom pour de nouvelles espèces n’a rien de trivial : il doit être différent de toute autre espèce déjà existante. L’une des solutions pour s’en assurer est de choisir un nom auquel personne n’aurait jamais osé penser », a décrit Darren Pollock.

Artikodin, Électhor et Sulfura // Source : Pokedioa/Phylios

D’où est venue l’idée de les nommer à partir de Pokémon ?

Darren Pollock est l’un des experts les plus respectés dans le monde en matière de coléoptères, qu’il étudie depuis trente ans — certains spécimens de scarabées ont même été nommés en rapport avec son nom de famille. Au cours de l’interview accordée au journal de l’université de New Mexico, il explique que Yun Hsiao l’a contacté alors qu’il était en train d’étudier de nouveaux genres de scarabées australiens, et qu’ils ont décidé de collaborer pour rédiger leur papier ensemble. Il s’agit en fait d’un chapitre de la troisième édition d’un livre consacré aux coléoptères, appelé Australian Beetles.

Mais alors, pourquoi des Pokémon ? Tout simplement parce que Yun Hsiao est un grand fan de la franchise, comme l’explique Pollock : « Yun m’a dit qu’il était un apprenti dresseur lorsqu’il était jeune, donc, vu la rareté des spécimens des trois nouvelles espèces découvertes, il a suggéré que nous les nommions en référence aux trois oiseaux légendaires de Pokémon. »

Il convient en effet de souligner que les trois espèces de scarabées découvertes ont une particularités : les scientifiques disposaient de très peu de spécimens de chaque pour les étudier. « C’est toujours mieux d’en avoir plein — surtout pour documenter les variations possibles — lorsque l’on décrit une nouvelle espèce », a souligné Pollock, «  mais vu que ces trois espèces étaient si distinctes, nous avons décidé de nous lancer quand même, les décrire et leur donner un nom. »

Dans Pokémon, il n’existe qu’un seul Artikodin, un seul Électhor et un seul Sulfura ; c’est ce qui fait d’eux des êtres rares. Voici, ci-dessous, leur équivalent en scarabées : Binburrum articuno (G), Binburrum moltres (H) et Binburrum zapdos (J).

Les trois espèces en questions (B. articuno, B. moltres et B. zapdos)

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo