La sonde européenne Trace Gas Orbiter (TGO), en orbite autour de Mars depuis 2018, a pris sa 20 000e photo. On y voit la complexité du sol de la planète rouge en détail.

Cela fait maintenant presque 3 ans que la sonde de l’Agence Spatiale Européenne Trace Gas Orbiter (TGO) orbite autour de Mars. En position depuis le 9 avril 2018, cette dernière a depuis pris plusieurs milliers de clichés, qu’elle transmet à l’agence. Ces impressionnantes photos permettent d’étudier la surface de la planète. Et la dernière en date, la 20 000e, montre avec un degré de précision saisissant la complexité du système tectonique de Mars.

Une photo de Solis Dorsum

La photo a été partagée le 29 janvier 2021 par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) sur son site. L’image a été prise le 13 décembre 2020, apprend-on, et représente Solis Dorsum, une crête présente sur Mars. « Solis Dorsum est une petite partie d’une chaîne de pics et de montagnes. Elle se trouve sur un large plateau volcanique, connu sous le nom de Tharsis. Ces crêtes sont le résultat d’activités tectoniques, qui sont dues au refroidissement intérieur de la planète », précise l’ESA.

La 20 000ème photo d’ExoMars Trace Gas Orbiter // Source : ESA

«  L’étude de ces crêtes, en particulier leur orientation et leur distribution sur la surface la planète, peut révéler de nombreux détails sur la complexité et l’histoire géologique de Mars », complète le site de l’agence spatiale.

Des cratères et des paysages martiens

Les autres photos prises par la sonde et partagées par l’Agence Spatiale Européenne sont tout aussi impressionnantes. On peut notamment voir sur ces photos des paysages martiens désolés, et des clichés extrêmement précis de cratères. Vous pouvez retrouver toutes les photos prises par la sonde sur le site de l’agence spatiale.

Une photo de cratère prise par le TGO // Source : ESA

La sonde remplit trois missions très importantes pour la compréhension de la planète. TGO doit entre autres faire l’inventaire détaillé des gaz présents sur la planète, faire du repérage afin de savoir quels sont les endroits les plus propices pour faire atterrir de futurs vaisseaux, et servir de relais entre la Terre et Mars pour les communications avec les rovers présents sur la planète.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo