La Lune, Jupiter et Saturne étaient proches dans le ciel, le soir du 17 décembre 2020. Le rapprochement était notable, car il a eu lieu juste avant la Grande conjonction.

Quelques jours avant une conjonction très serrée entre Jupiter et Saturne, la Lune s’est invitée près du duo céleste. Le soir du jeudi 17 décembre, les trois astres étaient à observer dans le ciel.

Plusieurs photographies de ce beau rapprochement ont été partagées, comme ici par la Nasa, avec le Washington Monument.

La Lune, Saturne et Jupiter vues depuis Washington. // Source : Flickr/CC/Nasa HQ Photo (photo recadrée)

Sur Twitter, les internautes ont diffusé leurs images, comme ici, où l’on voit la conjonction dans le ciel parisien.

Au cours de la semaine, Jupiter et Saturne font leur apparition dès 17h, soit juste après le coucher du Soleil qui était prévu pour 16h53 ce 17 décembre. La Lune, elle, était levée depuis bien longtemps, à 11h26 ce jour-là. Jupiter se trouvait dans la constellation du Sagittaire, tandis que Saturne était dans la constellation du Capricorne.

À observer avant 19h

Les planètes étaient visibles jusqu’à 18h50, tandis que le coucher de la Lune était prévu pour 19h51. Étant donné que la nouvelle Lune s’est produite le 14 décembre, c’est un fin croissant qu’il était possible d’admirer lors de la conjonction des trois astres, ce qui ne la rendait que plus poétique.

Carte du ciel vu de Paris à 17h30 le 17 décembre 2020. Jupiter et Saturne commencent à être si proches qu’on les y distingue à peine. // Source : Capture d’écran Heavens-Above, annotation Numerama

Les rapprochements entre Jupiter, Saturne et la Lune se produisent régulièrement. La fois précédente, c’était le jeudi 19 novembre. Néanmoins, la conjonction de ce 17 décembre s’avère un peu plus particulière du fait d’un événement assez rare : quelques jours plus tard, le 21 décembre, Saturne et Jupiter seront toutes proches. Leur distance apparente sera minimale. Ce sera la Grande conjonction. Or, il n’est pas besoin d’attendre ce jour-là pour profiter de l’événement, car toute la période autour de cette date est propice à l’observation du rapprochement de Jupiter et Saturne.

Notez que, pour voir ces astres, il fallait disposer d’un horizon bien dégagé, car la Lune, Jupiter et Saturne se trouvaient assez bas sur le ciel. Enfin, il fallait bien entendu que la météo permette l’observation.

Crédit photo de la une : Flickr/CC/Stephen Rahn (photo recadrée)

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo