La capsule de la mission Hayabusa 2, qui contient les échantillons prélevés sur l'astéroïde Ryugu, s'est bien posée sur Terre. Ce retour a été immortalisé en images : le passage de la capsule dans le ciel a donné l'impression de voir une étoile filante.

Tout s’est passé comme prévu : le samedi 5 décembre 2020, la capsule contenant les échantillons récoltés par la sonde Hayabusa 2 est bien revenue sur Terre. La mission menée par la Jaxa, l’agence spatiale japonaise, devait rapporter les fragments d’un astéroïde, Ryugu. Ce retour réussi marque la fin d’une aventure spatiale entamée en décembre 2014.

« Nous avons trouvé la capsule ! Avec le parachute ! Wow ! », a tweeté l’agence spatiale sur le compte officiel @haya2e_jaxa le jour même. Avant de se poser sans dommages dans une zone désertique, au sud de l’Australie, la capsule a fait sa rentrée atmosphérique, laissant une trace dans le ciel, qui peut faire penser à celles des météores (étoiles filantes). Ce retour a été immortalisé au sol, depuis le village de Coober Pedy, dans le cadre d’une campagne d’observation spécifiquement dédiée. 50 instruments ont été déployés pour observer l’arrivée de la capsule.

Le retour de la capsule vu depuis le sol. // Source : Curtin University, Kouchi University of Technology, Nihon University, Ibaraki University, JAXA, Via Twitter @haya2e_jaxa (photo recadrée)

Le Premier ministre du Japon, Yoshihide Suga, a aussi tweeté cette belle image du passage de la capsule dans le ciel.

Une « étoile filante » dans le ciel australien

Sur son site consacré à la mission, la Jaxa a également mis en ligne trois vidéos du retour de la capsule. On y distingue une tache lumineuse qui se déplace de la droite vers la gauche, qui ressemble à une petite « boule de feu » au moment où elle traverse l’atmosphère de notre planète. De son côté, le Cnes qui a aussi suivi l’événement a publié une vidéo où l’on voit distinctement la capsule traverser le ciel.

Des images de la récupération de la capsule ont ensuite été publiées sur le compte Twitter officiel de la mission. Le 7 décembre, les équipes ont confirmé que la capsule était correctement scellée. Un gaz a déjà été collecté mais, pour le moment, il est trop tôt pour dire s’il provient ou non de l’échantillon de Ryugu.

La récupération des échantillones d’Hayabusa 2 // Source : JAXA
La récupération des échantillones d’Hayabusa 2 // Source : JAXA
La récupération des échantillones d’Hayabusa 2 // Source : JAXA

De son côté, la sonde entame une nouvelle aventure après avoir déposé avec succès sa précieuse cargaison sur Terre. Elle se dirige maintenant vers un autre astéroïde, baptisé 1998 KY26. Des opérations de suivi ont déjà lieu au sol.

Le retour des échantillons marque le début d’une nouvelle étape scientifique. Le prélèvement sera analysé au sein d’un lieu spécifiquement construit pour la mission Hayabusa 2, le Centre de conservation des échantillons extraterrestres de la Jaxa. Des chercheurs français seront impliqués, lors d’une phase d’analyse préliminaire : la caractérisation des échantillons sera réalisée à l’aide d’un instrument développé à l’Institut d’Astrophysique Spatiale, MicrOmega, destiné à identifier la composition des échantillons sans les détruire.

Crédit photo de la une : JAXA

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo