Partis de la Terre en 2018, Starman et la Tesla Roadster sont aujourd'hui dans les parages de Mars. Mais le mannequin et son véhicule ne font que passer.

Souvenez-vous, c’était en 2018 : SpaceX faisait décoller pour la toute première fois sa nouvelle fusée, la Falcon Heavy, qui est en fait un lanceur Falcon 9 soutenu par deux autres Falcon 9 reconverties en boosters latéraux. Le vol fut un succès et depuis deux autres missions ont pu être accomplies — une troisième étant prévue pour le début de l’année prochaine, cette fois pour le compte de l’armée.

Mais cette journée ne fut pas seulement marquée par le vol inaugural de la Falcon Heavy. Elle fut aussi étonnante par la « charge utile » présente à bord du lanceur. En effet, Elon Musk a eu l’idée de placer à bord une Tesla Roadster dont le siège conducteur était occupé par « Starman », un mannequin vêtu d’une combinaison spatiale. Pour le patron de SpaceX et de Tesla, c’était là un joli coup médiatique.

Starman et son véhicule dans l’espace, en 2018. // Source : Wikimedia/CC/SpaceX

Starman et la Tesla Roadster approchent Mars

Deux ans plus tard, Starman se trouve toujours dans le Système solaire. Mais où ? SpaceX vient justement de donner des nouvelles de son « voyageur » spatial dans un message publié le 8 octobre sur Twitter. Il s’avère que la Tesla Roadster et son occupant sont aujourd’hui très proches de la planète Mars, à quelque 0,05 unité astronomique de la planète rouge, soit un peu moins de 7,4 millions de km.

Il ne s’agit pas d’un hasard : SpaceX avait prévu de placer la Tesla Roadster sur une orbite héliocentrique — c’est-à-dire autour du Soleil — selon une trajectoire elliptique, dont ayant une forme ovale plus ou moins aplatie. Ici, le Soleil ne se trouve pas au centre de l’orbite de la Tesla Roadster, mais proche de l’un des « virages » de l’ovale. Il n’est ni question de s’insérer sur l’orbite martienne, ni de se crasher sur la planète.

Du fait de la mécanique spatiale et des calculs préalables opérés par SpaceX, la trajectoire de la Tesla Roadster fait qu’elle croise celle de Mars autour du Soleil. Il y en aura d’autres sans doute, puisque SpaceX évoque la première approche entre les deux objets spatiaux. Mais compte tenu des distances en jeu, le prochain rendez-vous ne surviendra pas avant des années.

Si les pérégrinations de Starman dans l’espace vous intéressent, notez qu’il existe un site web qui permet de localiser le mannequin dans le Système solaire — l’affichage est certes rudimentaire, mais permet de saisir la situation d’un coup d’œil — il est à noter d’ailleurs que la trajectoire de la Roadster et de son conducteur doit recroiser un jour l’orbite de la Terre.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo