À bord de l'ISS depuis la fin mai, les astronautes Robert Behnken et Douglas Hurley savent désormais à quelle date ils doivent revenir sur Terre. Ce sera début août. Ce sera SpaceX qui se chargera de les ramener à bon port, avec sa capsule spatiale Crew Dragon.

On sait désormais à quelle date les astronautes Robert Behnken et Douglas Hurley quitteront la Station spatiale internationale pour rentrer sur Terre. Sauf coup de théâtre, le départ des deux Américains est prévu le 1er août, avec un amerrissage programmé le lendemain. Ce calendrier a été annoncé sur Twitter le 17 juillet par Jim Bridenstine, le patron de la NASA.

Si tout se passe comme prévu, cela veut dire que le séjour des deux intéressés aura duré un peu plus de deux mois. Ils sont en effet partis de Floride le 30 mai, grâce à une fusée Falcon 9 et une capsule Crew Dragon. Après dix-neuf heures passées en orbite et une série de manœuvres spatiales pour faire du rendez-vous avec l’ISS un succès, le vaisseau s’y est  amarré automatiquement le lendemain.

Ultime test pour SpaceX

Cet amerrissage est très attendu outre-Atlantique, car il permettra de qualifier une fois pour toutes SpaceX pour les vols spatiaux habités — du moins, pour ceux entre la Terre et l’ISS. L’entreprise américaine a déjà démontré ce printemps qu’elle peut acheminer sain et sauf un équipage à près de 400 kilomètres d’altitude. Maintenant, il faut prouver qu’elle peut le faire revenir sur Terre sans encombre.

Il n’y a toutefois pas de raison que cela se passe mal : SpaceX s’est déjà exercé il y a un an, avec une capsule vide. À l’époque, le vaisseau spatial était resté accroché à l’ISS pendant une semaine et les membres de la Station spatiale internationale déjà sur place avaient pu la visiter. Mais de fait, ce nouvel essai est par nature plus sensible, puisqu’il impliquera cette fois deux personnes à bord.

https://www.flickr.com/photos/spacex/17549811304/
Si tout se passe bien, voilà ce qui attend les deux astronautes américains début août. // Source : SpaceX

Une fois cette dernière étape validée, SpaceX pourra passer aux missions opérationnelles avec des équipages plus nombreux. La première, qui compte quatre membres, est déjà constituée. Le spationaute Thomas Pesquet pourrait aussi en profiter, dans la mesure où il doit retourner sur l’ISS en 2021. Mais ces rotations assurées par SpaceX ne font pas les affaires du programme spatial russe.

Lorsqu’ils partiront, Robert Behnken et Douglas Hurley quitteront deux cosmonautes russes, Anatoli Ivanichine et Ivan Vagner, et leur compatriote américain Christopher J. Cassidy. L’amerrissage de la capsule doit survenir dans l’océan Atlantique. Jim Bridenstine prévient toutefois que la date annoncée mi-juillet est susceptible de bouger en fonction des contraintes météorologiques.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo