Un astéroïde atypique, possédant une surprenante queue poussiéreuse, semblait avoir été découvert dans le voisinage de Jupiter. Il s'avère finalement que l'objet appartient à la famille des comètes de Jupiter.

L’étrange astéroïde découvert récemment dans le voisinage de Jupiter était en fait une comète. La présence de cet « intrus » parmi les astéroïdes troyens de Jupiter a été mise en évidence par deux astronomes amateurs, a confirmé la Nasa dans un communiqué mis à jour le 28 mai 2020.

L’objet, baptisé à l’origine « 2019 LD2 », avait été identifié par l’Institut d’astronomie de l’université d’Hawaï le 20 mai. 2019 LD2 avait alors été qualifié d’astéroïde, doté d’une queue poussiéreuse, ce qui paraissait pour le moins inhabituel. Le 22 mai, les astronomes amateurs Sam Deen et Tony Dunn ont suggéré qu’il s’agissait en fait d’une comète. « 2019 LD2 n’est pas un astéroïde troyen de Jupiter. En fait, il n’est en aucun cas sur une orbite à distance stable, encore moins dans l’un des nuages troyens », écrivait Sam Deen.

L’astéroïde 2019 LD2 était en fait une comète. // Source : JD Armstrong/IfA/LCOGT (photo recadrée)

« Il passe régulièrement très près de Jupiter (ce qui explique peut-être son dégazage) et s’approche souvent de l’orbite de Saturne », a complété Tony Dunn, en s’appuyant sur une simulation de la trajectoire de cet objet. Le Centre des planètes mineures a confirmé la nature cométaire de ce corps en le renommant officiellement « P/2019 LD2 (ATLAS) ».

La famille des comètes de Jupiter

Ce corps fait partie de la famille des comètes de Jupiter, comme on peut le lire sur le site du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. Ces comètes ont une faible inclinaison et une période de révolution inférieure à 20 ans. Le schéma suivant montre l’orbite de la comète en blanc autour du Soleil. L’orbite de Jupiter est visible en orange.

L’obite de la comète P/2019 LD2 (ATLAS). // Source : Capture d’écran JPL Small-Body Database Browser

Les astéroïdes troyens, eux, sont des objets situés sur la même orbite que Jupiter, qui se trouvent soit en avance sur elle de 60°, soit en retard de 60°. Comme l’explique la Nasa dans son communiqué mis à jour, ces groupes d’astéroïdes agglutinés devant et derrière Jupiter se trouvent dans « un équilibre gravitationnel permanent délicat entre Jupiter et le Soleil ».

D’où a pu venir la confusion ?

Il reste une question : pourquoi l’orbite de P/2019 LD2 pouvait-elle amener à confondre cette comète avec un astéroïde troyen ? La comète se rapproche de Jupiter régulièrement (à un rythme de l’ordre de plusieurs décennies). Lors de ces rapprochements, les interactions gravitationnelles que la comète entretient avec la planète sont susceptibles de modifier son orbite de façon assez impressionnante.

Actuellement, la position de P/2019 LD2 est proche des astéroïdes troyens de Jupiter, ce qui a pu expliquer la mauvaise interprétation. À l’avenir, la comète devrait s’en écarter.

Crédit photo de la une : ATLAS/A. Heinze/IfA (photo recadrée)

Partager sur les réseaux sociaux