SpaceX procède à des démarches auprès des autorités américaines pour planifier quatre nouveaux lancements au bénéfice de son réseau Starlink. Le premier d'entre eux est attendu en octobre.

2019 ne devrait pas s’achever sans que SpaceX n’étoffe davantage son réseau Starlink. En tout cas, l’entreprise américaine a entrepris des démarches administratives auprès de l’autorité de régulation des télécoms aux États-Unis pour obtenir l’autorisation de procéder à quatre autres lancements de satellites d’ici la fin de l’année — au plus tôt, le premier d’entre eux pourrait survenir dès le 10 octobre.

Starlink, qui signifie lien stellaire en anglais, est un projet mis en place par SpaceX pour fournir un accès à Internet en passant par des satellites déployés dans l’espace. Avec Starlink, SpaceX pourrait par exemple fournir une connexion à des régions mal ou pas desservies par des infrastructures de télécommunications habituelles, ou pourquoi pas qui ont été endommagées après un sinistre.

Starlink Satellites
Les satellites Starlink, en grappe, avant leur mise en orbite. // Source : SpaceX

Des satellites sont déjà en place

SpaceX a dans l’idée d’en déployer des milliers en orbite (environ 7 000 pour la première phase, un nombre qui pourrait être porté à 11 000), à une altitude assez basse. Les plus proches de la Terre sont prévus à 550 km de haut. D’ordinaire, les satellites utilisés pour les télécommunications sont beaucoup plus éloignés : on les trouve sur une orbite de 36 000 km, dite orbite géostationnaire.

Un premier envoi de satellites Starlink est survenu à la fin du mois de mai avec une fusée Falcon 9. Si l’on a quelques notions d’astronomie, il est possible de les repérer dans le ciel. À défaut, une carte est disponible sur le web pour voir où se trouve la grappe de satellites qui progresse (presque entièrement) en file indienne.

Concernant les quatre futurs lancements, les fenêtres de tir établies par SpaceX s’étendent du 10 octobre 2019 au 10 avril 2020 pour le premier, du 25 octobre au 25 avril pour le deuxième, du 13 novembre au 13 mai et du 8 décembre au 8 juin. Selon toute vraisemblance, SpaceX utilisera à chaque fois une fusée Falcon 9 pour disperser chaque grappe dans l’espace.

Partager sur les réseaux sociaux