SpaceX a réussi à déployer ses premiers satellites StarLink autour de la Terre et un astronome a réussi à capturer une vidéo qui montre les machines en orbite.

Après deux essais infructueux, SpaceX a réussi à déployer ses premiers satellites StarLink dans la nuit du 23 au 24 mai. La société fondée par Elon Musk n’a pas manqué l’occasion de diffuser en live le décollage du Falcon 9, qui transportait les appareils, mais un autre point de vue des machines à été diffusé le lendemain. Le docteur Marco Langbroek, un astronome néerlandais, a publié une vidéo qui montre le « train de satellites » (c’est ainsi qu’il le décrit) en train d’orbiter autour de la Terre. La vidéo donne en effet l’impression que les machines forment un train qui voyage autour de la planète.

De belles images qui ont pu être capturées grâce aux calculs de l’astronome, qui lui ont permis de déterminer l’endroit d’où les satellites seraient visibles, mais aussi grâce à sa patience. Comme Marco Langbroek l’explique sur son blog : « Une fois l’orbite calculée, je me suis tenu prêt avec ma caméra. »

C’est finalement à 22h55 le 24 mai, soit un peu plus de 22h après le lancement, qu’il a enfin aperçu les dizaines de machines en train de traverser le ciel au-dessus de la ville de Leyde aux Pays-Bas. Le phénomène était apparemment très visible puisque la caméra utilisée, une WATEC 902H avec un objectif Canon FD 50mm, n’est pas du tout destinée à la capture d’images de l’espace.

Un phénomène éphémère qui devrait se répéter

Les amateurs d’observation spatiale feraient mieux de se dépêcher s’ils veulent apercevoir les satellites StarLink. Selon Langbroek, les machines vont modifier leur orbite dans les prochains jours grâce à leurs propulseurs et le « train » ne sera alors plus visible. Cela dit, il sera probablement possible d’en observer d’autres dans les années à venir.

Le déploiement des soixante satellites StarLink n’est qu’un début. // Source : Youtube/SpaceX

Les dizaines de satellites lancés il y a quelques jours ne représentent que le début du projet StarLink. En théorie, SpaceX doit déployer jusqu’à 11 000 machines pour apporter un accès à internet à la planète entière depuis l’espace. Autant dire que plusieurs trains devraient parcourir le ciel à l’avenir et que les astronomes en herbe auront de nombreuses chances de les apercevoir.

Crédit photo de la une : Vimeo/Marco Langbroek

Partager sur les réseaux sociaux