SpaceX a fait face à un incident sérieux le 20 avril, avec un problème lors d'un test sur sa future capsule habitée Crew Dragon. La NASA a été alertée. L'engin aurait subi des dégâts significatifs.

Que s’est-il exactement passé à la base de lancement de Cap Canaveral, ce samedi 20 avril ? Voilà la question qu’il faudra éclaircir alors que plusieurs comptes rendus diffusés sur les réseaux sociaux et dans la presse indiquent qu’un incident sérieux est survenu au niveau de la zone d’atterrissage 1 (Landing Zone 1 — LZ1). C’est justement à cet endroit que SpaceX était en train de conduire un test.

Il y a de toute évidence eu une «  anomalie » avec la capsule de SpaceX destinée à transporter un jour un équipage dans l’espace. L’anomalie est survenue pendant une mise à feu statique et dont la nature n’a pas encore été précisée. Cette étape, que l’on peut qualifier de pré-test, sert à vérifier le bon comportement de l’ensemble avant son emploi lors du test.

La capsule Crew Dragon en manœuvre. // Source : NASA

Une « anomalie » visiblement sérieuse

« Les équipes de la NASA et de SpaceX évaluent l’anomalie qui s’est produite [samedi] dans le cadre du test de tir statique Dragon Super Draco sur la LZ1 de SpaceX en Floride. C’est pourquoi nous testons. Nous en tirerons les enseignements, nous ferons les ajustements nécessaires et nous irons de l’avant », a réagi le patron de la NASA, Jim Bridenstine, dans les heures qui ont suivi.

À en croire les nombreux éléments partagés sur les réseaux, l’incident survenu le 20 avril et que la NASA appelle pudiquement anomalie est de toute évidence assez grave. Il est suffisant, en tout cas, pour dégager un panache de fumée rousse, comme le montre cette photo prise par le journaliste Emre Kelly, de Florida Today. Selon ses informations, obtenues auprès de l’Air Force, il n’y a aucune victime à déplorer.

Un vol habité planifié cet été

Ce test de mise à feu statique s’est heureusement déroulé sans personne à bord, même si la capsule a vocation à terme à accueillir du personnel. Il est à prévoir que cet épisode — qui a tout l’air d’un départ d’incendie ou d’une explosion — perturbe le calendrier immédiat de SpaceX. L’entreprise devait notamment procéder en juillet 2019 à la mission SpaceX Demo 2, avec à son bord un équipage d’entraînement.

Au début du mois de mars, SpaceX a franchi une étape notable en acheminant une capsule inoccupée jusqu’à la Station spatiale internationale, pour démontrer sa capacité à assurer des liaisons entre la Terre et l’ISS avec la capsule Crew Dragon. En réalité, l’entreprise a déjà une forte expérience en la matière, puisqu’elle assure des rotations de ravitaillement avec le vaisseau cargo Dragon depuis 2012.

(mise à jour avec une précision dans le titre pour éviter une confusion : la capsule est pour l’instant inhabitée)

Partager sur les réseaux sociaux